Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Célébration de l’appel du 16 juin : l’AFP tire un bilan satisfaisant de ses 22 ans d'existence

Suite à la célébration du 22ème anniversaire de la déclaration de l’Appel du 16 juin 1999, le parti de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) a fait une déclaration politique, sociale et culturelle. Les membres de l’AFP ont tiré un bilan satisfaisant des vingt-deux ans du parti. Cette rencontre était aussi une occasion pour le secrétaire général du parti, Moustapha Niasse, de réitérer son intention de passer le flambeau à la jeune génération.



Célébration de l’appel du 16 juin : l’AFP tire un bilan satisfaisant de ses 22 ans d'existence
L’idée de la création du parti de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) est partie d’une déclaration de principe dont les derniers paragraphes ont été écrits à Bujumbura, à quelques six semaines de la publication de la déclaration du 16 juin 1999. Moustapha Niasse se   trouvait au Burundi puis au Rwanda comme Envoyé spécial du Conseil de Sécurité et du Secrétaire général de l'ONU. Il était alors chargé du processus de paix en RDC et de la stabilité politique dans les 16 pays des Grands Lacs.

Mouhamed Bouna Seck, président de la commission politique a lu la déclaration de l’AFP. Selon lui, le bilan des vingt-deux ans du parti est satisfaisant. « Vingt-deux ans après, le bilan est très flatteur, parce que l'AFP, sous la conduite de son Secrétaire général, Moustapha Niasse, a non seulement été au cœur des deux alternances qu'a connues notre pays, mais elle est restée elle-même, en restant fidèle à l'esprit et à la lettre de l'Appel du 16 juin 1999 », a déclaré Mouhamed Bouna Seck.
 
« Après onze ans d'une opposition courageuse, dont I ‘intransigeance était adossée à l’intérêt général, L'AFP peut se prévaloir fièrement d'avoir participé à toutes les grandes transformations politiques, économiques, sociales et culturelles de notre pays, pendant ces deux dernières décennies », a-t-il ajouté.
 
Cette rencontre était une occasion pour le secrétaire général de l’AFP, Moustapha Niasse de se prononcer sur l’avenir de son parti. « Jeunes de notre pays, jeunes de notre parti, jeunes des autres partis, jeunes de l’opposition, jeunes de la société civile, jeunes des villes et des zones rurales, c’est vous l’avenir de notre pays. J’ai dit et je redis encore, que les personnes de mon âge sont prêtes à passer le flambeau à la jeune génération et les jeunes cadres de notre parti », a assuré le président de l’Assemblée nationale.
 
« Moi, je ne serai plus secrétaire général de l’Afp. Parce que 22 ans, ça suffit »
 
 «Femmes, jeunes filles y compris, hommes et jeunes, l’AFP a enregistré plus de 600 cadres parmi eux, on peut trouver 60 à 70 hommes et femmes qui peuvent chacune et chacun à son niveau diriger l’AFP à ma place », a fait savoir Moustapha Niasse.
 
Il  a décidé de se retirer du secrétariat général de l’Alliance des forces de progrès (Afp), après le congrès. « La date du congrès sera fixée d’ici la fin du mois de juillet. Le congrès se tiendra certainement dans le premier semestre de 2022 après les élections locales. Moi, je ne serai plus secrétaire général de l’Afp. Parce que 22 ans, ça suffit », a annoncé Moustapha Niasse.
 
 
 

Moussa Ndongo

Mercredi 16 Juin 2021 - 21:18


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter