Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Chronique: En attendant Gorgui.



Chronique: En attendant Gorgui.


« Guissou léne fi béne khalé thiaco thioli », c’est le refrain d’une chanson tirée d’un conte célèbre intitulé « Coumba ame ndéye ak Coumba amoul ndéye ». Et c’est une mère de famille désespérée par la disparition de sa fille qui demandait ainsi si on n’avait pas aperçu quelque part sa fille. Nostalgique !
Aujourd’hui loin de ce monde imaginaire, dans le Sénégal réel, certains se demandent ce qui peut bien pousser notre vieux à séjourner aussi longtemps à l’étranger.

Un peu moins de trois ans après l’alternance politique, le journaliste Jacques Habib Sy révélait les milliards engloutis dans ces voyages. Si le Président s’active à l’étranger pour trouver des milliards, nous pouvons constater que cela n’est pas efficace. Le gouvernement court toujours derrière des milliards pour régler le problème de l’électricité et des inondations. Et dans bien des cas, le déplacement des ministres et autres techniciens est plus efficace.

Peut-être qu’il sera difficile de trouver dans le monde un pays dont le chef voyage autant que « notre gorgui national, international et universel ». Pis, c’est au moment où la tension est à son paroxysme avec les coupures d’électricité, les probables inondations avec l’hivernage, les grèves dans la santé… A son retour, à travers la télévision nationale, il nous apportera ses trophées. C’est entre autres ses propositions acceptées par ses collègues ou l’émerveillement sur ses projets… Tout juste de la littérature, aucun impact sur notre vécu quotidien.

Nous osons espérer que ce pays n’est pas géré par procuration. Me Wade avait parlé dans la presse internationale ne pas avoir de soucis sur l’avenir de ce pays relativement à un coup d’Etat. Nous ne parlons pas d’instabilité politique mais de vécu quotidien. Le Président peut prendre un peu plus de son temps pour coordonner davantage et exiger plus de ses hommes. Le passage des ministres Bécaye Diop et Omar Sarr à l’Assemblée Nationale a révélé l’incohérence dans le système Wade. Il considère que depuis 2000 à chaque voyage il nous explique ce qu’il a apporté.

Nous attendons encore les retombées, en attendant aussi un énième retour de Gorgui.




Samedi 24 Juillet 2010 - 17:38


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter