PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Climat social tendu : Le Gradec propose une grille de solutions pour apaiser la tension (Communiqué)

Le Groupe de Recherche et d’Appui-Conseil pour la Démocratie Participative et la Bonne Gouvernance – GRADEC s’est réuni le vendredi 2 mars 2018 afin d’examiner la situation nationale. Le dit groupe, qui se dit prêt à participer à l’apaisement du climat social, a proposé des réponses dans les secteurs touchés par la crise sociale



Climat social tendu : Le Gradec propose une grille de solutions pour apaiser la tension (Communiqué)
Relation entre le pouvoir et l’opposition
Le GRADEC, appréciant la responsabilité du Ministre de l’Intérieur quant aux  prérogatives que lui confère la loi électorale en matière d’organisation des élections, considère que sa récente sortie est inopportune dans un contexte déjà lourd de suspicions suite aux dysfonctionnements qui ont fortement caractérisé les dernières élections législatives. Cette déclaration n’est pas de nature à garantir un climat de sérénité en direction de l’élection présidentielle.

A cet effet le GRADEC demande au gouvernement de profiter de la révision exceptionnelle des listes électorales pour créer les conditions d’une distribution juste et équitable des cartes d’électeur à tous les ayants droits sans exclusive ainsi que la correction des erreurs notées sur certaines cartes et de procéder à une bonne communication sur les missions des commissions administratives d’inscription ainsi que sur leur lieu d’implantation au vu du délai relativement court que dure cette importante opération.

Crise dans les secteurs de l’enseignement et de la santé
Concernant la situation sur le front social avec les grèves répétitives nées du non- respect des accords gouvernement/syndicats mettant en péril la condition des enseignants ainsi que la qualité de l’éducation et le respect du quantum horaire dans
l’enseignement pouvant annihiler les nombreux sacrifices consentis par la communauté éducative et qui créent également dans le secteur de la santé une mauvaise prise en charge des populations qui en sont les seules victimes, le GRADEC demande au gouvernement et aux syndicats de tous ordres de privilégier des concertations inclusives et sincères en vue de trouver des solutions pertinentes dans la mesure du possible et du réalisable aux justes revendications des travailleurs.

Enfin devant la recrudescence des enlèvements, des viols et crimes commis sur des enfants, installant une véritable psychose dans le pays, le GRADEC lance un appel aux autorités afin que cessent toutes les violences basées sur le genre et que la sécurité des citoyens qui est un droit constitutionnel soit mieux garantie et des sanctions exemplaires infligées à tous les auteurs de telles ignominies.

AYOBA FAYE

Mercredi 7 Mars 2018 - 14:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter