Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Condamnation à perpétuité : 4 agresseurs tuent un jeune pour 2000 F Cfa

Une bande d’agresseurs a été condamnée aux travaux forcés à perpétuité, hier, par la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar. Au nombre de quatre (4), les accusés avaient agressé mortellement un jeune pour la somme de 2 000 F Cfa et un portable.



Le palais de justice de Dakar a refusé du monde hier, suite à une affaire de meurtre sanctionnée  par quatre (4) condamnations à perpétuité.
 
Mame Mor Fall Samb, Ngouda Cissé, Samba Diop et khalilou Diagne, des habitués de l’environnement carcéral, qui ont fait la prison à plusieurs reprises, pour entres autres, vol simple, vol avec violence, usage de chanvre indien, sont condamnés à perpétuité avec impassibilité.

Pour rappel, dans la nuit du 20 au 21 novembre 2010, Khalilou Diagne, accompagné de ses trois (3) acolytes, a poignardé mortellement un jeune du nom de Doudou Matar Niang, au cours d’une agression survenue au niveau de la station de Colobane.  La victime était avec un ami et leurs copines. Lorsque les deux couples ont été attaqués par la bande, Doudou Matar Niang a tenté de s’opposer. Malheureusement, il a reçu un coup de couteau au dos, avant d’être dépouillé  de son téléphone portable et la somme de 2000 F Cfa.

Evacué en premier temps au centre de santé de Colobane, puis transféré à l’hôpital de Grand-Yoff, qui a refusé de l’admettre, la victime a finalement rendu l’âme à l’hôpital Principal, où il a été finalement accepté.

Devant les enquêteurs, les mis en cause avaient reconnu les faits. Ils ont réitéré leurs aveux au moment de l’inculpation. Pour limiter sa responsabilité pénale, Khalilou Diagne auteur du coup fatal, a déclaré au magistrat instituteur qu’il n’avait pas l’intention d’ôter la vie à leur victime, mais qu’il voulait juste l’intimider.

Quoi qu’il en soit, le substitut Birame  Sène n’a pas été convaincu par les dénégations des accusés, il les a dépeints comme des personnes « d’une extrême gravité et des dangers pour la société».

Conscients de la gravité de l’acte commis par la bande, les avocats de la défense plaident la clémence. Mais la cour, leurs a condamné à la perpétuité pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec violence et usage d’arme et meurtre et complicité de meurtre. 

Aminata Diouf (Stagiaire)

Mercredi 22 Juin 2016 - 14:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter