Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Congo: les attentes des populations après l’inauguration d’un hôpital à Pointe-Noire

Capitale économique du Congo-Brazzaville où coule le pétrole, Pointe-Noire connaît également de sérieux problèmes d’offre de santé. Pour remédier à cette situation les autorités y ont construit un hôpital général de 200 lits que le président Denis Sassou-Nguesso a mis en service ce week-end. De cette structure hospitalière, les usagers attendent des soins de qualité et surtout à des prix abordables.



Le quartier Patra, où l’hôpital général a été bâti sur une superficie de 5 hectares, donne sur la mer. Il est éloigné du centre-ville et ses infrastructures de base sont peu développées. La mise en service de l’hôpital met donc du baume au cœur des habitants.
 
« C’est un ouf de soulagement parce que ça vient apporter un plus. Ça permet aux gens de se soigner le plus proche possible rapidement. Que ça soit les femmes enceintes ou les personnes vulnérables », se félicite un habitant
 
« Bien, avant, nous partions à l’hôpital Adolphe Cissé, Loandjili ou Congo-Malembé. C’était trop loin. Ici, c’est bien, parce que c’est proche », décrit une dame sous couvert d’anonymat.
 
Outre cette proximité, les populations bénéficiaires souhaitent que les frais de consultation et d’hospitalisation soient abordables. « L’hôpital, c’est bien. Mais, les coûts doivent être réduits pour que la population tout entière puisse avoir accès et avoir des soins de qualité », suggère un usager.
 
Le ministre de la Santé Gilbert Mokoki a exhorté les professionnels de santé à être continuellement en quête de performance. L’an dernier la branche congolaise de la Coalition ‘’Publiez ce que vous payez’’ a déploré le fait qu’en 2019 aucun des 77 projets de construction d’infrastructures de santé, budgétisés à hauteur de près de 10 milliards de francs CFA (15 millions d’euros), n’était complètement achevé.
 
Le ministre de la Santé Gilbert Mokoki a exhorté les professionnels de santé à être continuellement en quête de performance. L’an dernier la branche congolaise de la Coalition ‘’Publiez ce que vous payez’’ a déploré le fait qu’en 2019 aucun des 77 projets de construction d’infrastructures de santé, budgétisés à hauteur de près de 10 milliards de francs CFA (15 millions d’euros), n’était complètement achevé.

RFI

Lundi 24 Janvier 2022 - 10:26


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter