Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Consensus sur « ECO » comme dénomination de la monnaie unique de la CEDEAO



Consensus sur « ECO » comme dénomination de la monnaie unique de la CEDEAO
Les experts et les membres du comité ministériel sur le Programme de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), réunis cette semaine à Abidjan, en Côte d’Ivoire, se sont prononcés sur le nom et le symbole de cette monnaie.

S’ils ont trouvé un consensus sur « ECO » comme dénomination de la monnaie unique de la Cedeao, ils se sont toutefois séparés sans parvenir à un accord sur le symbole de ladite monnaie. Au cours de leurs rencontres, ils ont également examiné d’autres questions relatives notamment à l’état de la convergence économique, au régime de change, au cadre de politiques monétaires, au modèle de la Banque centrale et à la mise en œuvre des dispositions liées au fonds spécial du financement de la feuille de route de cette monnaie.

Concernant les textes juridiques régissant le cadre institutionnel de l'harmonisation des statistiques de la balance des paiements dans l’espace Cedeao, ils ont exhorté l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) à les transmettre de nouveau aux Banques centrales, avant de les soumettre à la commission de la Cedeao pour un nouvel examen.

A l’ouverture des travaux du comité ministériel, le président de la commission de la Cedeao, Jean-Claude Kassi Brou, a exprimé sa gratitude aux ministres des Finances des Etats membres présents pour leurs contributions fructueuses aux travaux, et à la commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) pour son appui financier et technique à l’organisation régionale pour la réalisation des études ayant permis la tenue de cette rencontre.

Selon lui, la rencontre ministérielle d’Abidjan marque une étape importante dans le processus conduisant à la réalisation de l’un des plus importants chantiers initiés par les Pères fondateurs de la Cedeao qu’est l’intégration monétaire avec la mise en place de la monnaie unique commune.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 21 Juin 2019 - 13:31




1.Posté par Franck Lohourignon le 22/06/2019 18:32
Les Chefs d'États des pays membres de la CEDEAO choisiront le 29 juin 2019 à Abuja, entre les 3 meilleurs noms retenus, suite au concours lancé par la Présidence de la Commission ; ce qui veut dire que le choix final du nom de notre nouvelle monnaie, n'est pas encore fait !!
Ceux qui ont suivi attentivement la création laborieuse de notre monnaie commune, seraient très étonnés que nos dirigeants choisissent le nom ECO !!
C'est en effet un nom de losers !!
Durant plus de 20 ans, la seconde zone monétaire de la CEDEAO, appelée ZMAO, qui comprenait le Nigeria, le Ghana, le Libéria, la Guinée, la Sierra Léone, le Cap-Vert et la Gambie, devrait créer une monnaie commune appelée ECO. Cette monnaie ECO devait ensuite fusionner avec le CFA pour donner la monnaie unique de la CEDEAO ; mais, ces pays ont échoué à créer l'ECO ; Ce nom ECO nous portera la poisse !!
Le concours disait aussi qu'il fallait un symbole.
Pour l'ECO, ça sera quoi ? Un E avec une seule barre, pour ne pas le confondre avec celui de l'Euro qui a 2 barres horizontales !?
Le meilleur nom, c'est l'Afro et non l'Afri !!
La monnaie commune de l'Europe s'appelle l'Euro ; ça n'étonnerait donc personne que la monnaie commune de l'Afrique s'appelle l'Afro !!
Il faut en effet, voir grand pour plus tard ; c'est-à-dire, une monnaie panafricaniste, non limitée à la seule CEDEAO et qui intégrera davantage de pays africains ; à commencer par ceux de la CEMAC !!
En plus, l'Afro n'a aucun problème de symbole : ce sera un A, avec 2 barres horizontales !!
En ce qui concerne la parité fixe, la faire passer à 1 Euro = 1 000 Afros est plus acceptable que renoncer définitivement à la parité fixe avec l'Euro !!
Pendant 60 ans nous n'avons pas connu d'inflation galopante et c'est ce qui a toujours fait la force du F CFA !!
Pour le citoyen lambda de l'UEMOA, changer le nom de sa monnaie ne lui pose aucun problème ; encore moins fermer le compte d'opération de la BCEAO auprès du trésor français ; mais, tout ce qu'il veut, c'est une monnaie stable !!
Si votre histoire d'arrimer notre nouvelle monnaie à un panier de devises, (Dollar, Euro et Yuan), échoue ; préparez alors vos forces de l'ordre à écraser dans le sang, les nombreuses émeutes qui éclateront dans les pays, anciens utilisateurs du F CFA et bonjour les dégâts économiques de ces instabilités politiques !!
A bon entendeur, salut !!
Merci.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter