Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus : 57 nouveaux cas décelés à Pékin, un record depuis le mois d’avril en Chine…



L’ESSENTIEL
-430.000 personnes sont officiellement mortes du Covid-19 dans le monde, dont 29.398 en France depuis le début de la crise. Seuls 24 décès ont été comptabilisés hier dans le pays.
-En France, le solde des entrées et des sorties dans les services de réanimation est toujours négatif, cela ne se dément pas depuis deux mois. 871 personnes sont encore hospitalisées dans ce type de services.
-C’est l’alerte en Chine : une partie de Pékin est à nouveau confinée et 57 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés dans le secteur. C’est un record depuis le mois d’avril.


12h10 : Emmanuel Macron parle ce soir depuis l’Elysée, mais il n’a déjà fait depuis le début de la crise sanitaire

11h44 : Veillée d’arme chez les personnels médicaux

Trois mois après le début de la crise sanitaire, les soignants seront de retour dans la rue mardi pour réclamer plus de moyens pour l’hôpital, alors que les discussions menées dans le cadre du « Ségur de la santé » semblent piétiner. « Fini les applaudissements, place aux rassemblements ». Voilà le mot d’ordre de cette « journée d’action nationale », organisée à l’appel d’une coalition de syndicats (CGT, FO, SUD, Unsa…) et de collectifs hospitaliers (Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences).

Objectif : mettre à profit le soutien engrangé auprès de la population pendant la crise sanitaire pour obtenir des avancées pour le personnel des hôpitaux et des Ehpad, en première ligne face à l’épidémie de coronavirus.

10h52 : Au fait, il y a une campagne

La campagne officielle pour le second tour des élections municipales, le 28 juin, s’ouvre lundi, trois mois jour pour jour après la tenue contestée du premier tour, au début de la vague de Covid-19 en France. Une campagne « sans contact », d’une durée exceptionnelle, soumise à de fortes contraintes sanitaires pour éviter la propagation du virus.

10h26 : Crises en chaînes

La pauvreté s’aggrave dans les trois pays du nord de l’Amérique centrale, Salvador, Honduras et Guatemala : en raison de la crise provoquée par le nouveau coronavirus, les familles ne reçoivent plus d’argent de leurs proches émigrés, notamment aux Etats-Unis, et dont dépend leur survie.

De janvier à avril, le Salvador, par exemple, a reçu plus de 1,6 milliard de dollars des émigrés, mais ce chiffre est en baisse de 9,8 % par rapport à la même période de 2019. La chute a même été de 40 % en avril, au début de la pandémie sur le continent américain, selon un rapport de la Banque centrale du Salvador. Pour toute l’année 2019, ce sont plus de 5,6 milliards de dollars qui ont afflué au Salvador, en hausse de 4,8 % sur l’année antérieure. Un volume correspondant à 16 % du PIB du pays.

9 h 37 : Reprise chaotique

Des milliers de cadres, d’enseignants et d’élèves bloqués à l’extérieur du pays : la fermeture quasi-totale de la Chine aux étrangers pour cause d’épidémie bouleverse le fonctionnement des entreprises et écoles internationales. La Chine, où le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019, s’est insurgée début février lorsque les Etats-Unis ont fermé leurs portes aux voyageurs en provenance de ce pays.

Mais fin mars, disant redouter un retour de la pandémie via des cas importés, Pékin fermait à son tour ses frontières aux voyageurs étrangers, y compris aux expatriés dûment porteurs d’un permis de séjour. Or beaucoup d’entre eux avaient quitté le pays en pleine crise épidémique. Depuis, des centaines d’entreprises doivent se débrouiller sans certains de leurs principaux responsables et des milliers de familles sont séparées.

9h11 : C’est Noël

« C’est comme à Noël », lance un facteur de Saint Albans. Dans la région de Londres comme ailleurs, la pandémie a créé un surcroît d’activité pour Royal Mail qui a fait vivre le lien social pendant le confinement. Une grande partie de la population britannique travaille de la maison, évite les déplacements et achète en ligne, même si les restrictions commencent à être progressivement levées.

Résultat, les commandes s’envolent auprès du géant Amazon et autres sites, ce qui fait bondir le nombre de colis distribués par le groupe postal britannique. Mais cette hausse, si forte soit-elle, ne suffit pas à compenser l’érosion durable du recours aux lettres, les Britanniques préférant s’envoyer des SMS, emails ou utiliser les réseaux sociaux.

8h58 : Match reporté en Australie

Les responsables de la Fédération australienne de rugby à XIII (NRL) ont reporté dimanche le coup d’envoi d’un match, après la découverte d’un cas de coronavirus dans l’entourage d’un joueur des Canterbury Bulldogs.

La rencontre entre les Canterbury Bulldogs et les Sydney Roosters a été reportée à lundi soir pour permettre à un joueur de subir un test de dépistage du Covid-19. Cette décision a été prise à la suite de la découverte d’un cas positif parmi le personnel d’une école de Sydney où son enfant est scolarisé.

8h32 : Le maire de Sao Paulo malade

Le maire de Sao Paulo Bruno Covas, qui lutte contre un cancer depuis l’an dernier, a annoncé samedi avoir été testé positif au nouveau coronavirus, mais a assuré qu’il resterait à la tête de la plus grande ville du Brésil.

« Aujourd’hui, j’ai été testé positif au coronavirus. Je vais bien. Aucun symptôme », a-t-il assuré sur Instagram. Dans une vidéo publiée sur le même réseau social, il a révélé avoir reçu ce résultat à l’issue d’un dépistage de routine, après avoir été testé négatif à quatre reprises auparavant.

8h19 : Alerte en Chine

La Chine a annoncé dimanche 57 nouveaux cas confirmés de Covid-19, le plus haut chiffre quotidien depuis avril, ce qui renforce les craintes d’une deuxième vague épidémique dans le pays. Grâce à de stricts contrôles, au port du masque et aux opérations de confinement, l’épidémie était sous contrôle sur le sol chinois, où est apparu le nouveau coronavirus l’an dernier à Wuhan (centre).

Mais un nouveau foyer de contamination a été détecté dans le sud de Pékin au marché de gros de Xinfadi, qui vend notamment de la viande, du poisson et des légumes. Une découverte qui a entraîné le confinement de 11 zones résidentielles des environs. Le ministère chinois de la Santé a précisé que sur les 57 nouveaux cas, 36 d’entre eux sont des infections locales enregistrées dans la capitale chinoise.

Aminata Diouf

Dimanche 14 Juin 2020 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter