Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus: Le Sénégal dans la zone rouge.... avec plus de morts que les chiffres déclarés par les autorités



Coronavirus: Le Sénégal dans la zone rouge.... avec plus de morts que les chiffres déclarés par les autorités
 Les indicateurs de la situation épidémiologique montrent que notre pays est dans la zone rouge de la pandémie. Au jour du 3 août, le Sénégal comptait 10 386 cas de contaminations officiellement recensées. Les quatre districts de Dakar concentrent à eux seuls 5 669 des cas de contamination (CC) (Dakar Ouest : 1 541 ; Dakar Centre : 1 509 ; Dakar sud : 1 413 et Dakar Nord : 1 206) soit 54,58%. Les autres localités de Dakar font 2 044 soit 19,68 %). Par conséquent la région médicale de Dakar fait 7 713 des CC soit 74,26%. Suivent les régions de Thiès avec 1043 CC soit 10,04 % et de Diourbel avec 678 CC soit 6,52 %. Ces trois régions médicales concentrent 9434 de CC soit 90,83 %. avec ses 211 morts, le Sénégal affiche un Taux de Létalité (TL) de 2,03 % alors que celui moyen de l’Afrique est de 2,15 % et le TL du monde de 3,81 %. Il y a un mois, le TL du Sénégal était à 1,5 %. Concernant le nombre de personnes infectées, notre pays est 2e au niveau de l’UEMOA, 4e dans la CEDEAO, 13e en Afrique, 82e au niveau mondial.

Et pour ce qui est du nombre des morts, les places du Sénégal ne sont guère enviables : 1er au sein de l’UEMOA, 2e dans la CEDEAO, 11e en Afrique, 77e au niveau mondial. Hélas, face à une telle hécatombe, la seule stratégie du ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr, pour faire reculer ces chiffres macabres et désespérants, c’est de livrer aux sénégalais une litanie matinale sur la situation épidémiologique. Une litanie que les sénégalais n’écoutent d’ailleurs même plus. Si Serigne Babacar Sy Mansour, khalife des Tidianes, en arrive encore à enjoindre aux autorités de dire aux sénégalais la vérité sur la pandémie, c’est parce qu’il sait, comme beaucoup de nos compatriotes, que les chiffres livrés chaque jour sont loin de livrer la réalité épidémiologique.

Il y a plus de morts du corona, plus d’infectés que ce que dit le ministère de la santé. C’est l’impression générale corroborée par le nombre effarant d’annonces de décès faites chaque jour. Tout se passe, au niveau des autorités, comme s’il ne fallait pas dépasser les cinq morts quotidiennes. Pourtant des sources nous indiquent que le seul jour où l’on a annoncé cinq décès, il y en avait 10 autres passés sous silence. Le nombre de tests a été réduit parce que les centres de traitement sont sursaturés. Les 78 milliards dépensés en 5 mois de pandémie n’ont pas donné les résultats escomptés. Qu’a-t-on fait de tout cet argent au point que le Dr Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaires (COUS), lance un cri de détresse avec ses maigres 50 millions de francs CFa de fonctionnement de sa structure ?

Pourtant le COUS, en matière pandémique, doit être en première ligne dans toute lutte contre les maladies d’origine virale. Un changement d’attitude s’impose chez les sénégalais, c’est incontestable. Toutefois, les autorités en charge de la santé des sénégalais ne doivent pas baisser les bras, avouer leur impuissance comme s’ils livraient nos compatriotes à cette pandémie à coronavirus qui a déjà fait plus de 600.000 morts à travers le monde.  

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 4 Août 2020 - 09:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter