Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Dakar : des jeunes filles et garçons marchent samedi pour dire Non aux violences faites aux femmes



Des jeunes filles et garçons de la banlieue de Dakar vont marcher ensemble demain samedi pour faire front aux multiples violences physiques, sexuelles, économiques et psychologiques faites aux filles et aux femmes durant cette année 2019. 

Selon Plan International Sénégal, dans un communiqué transmis à PressAfrik ce vendredi, cette randonnée prévue le samedi 07 décembre 2019 à partir de huit (8) heures, est le fruit de plusieurs concertations entre les jeunes filles, garçons, enfants et les femmes provenant des communes de Ndiareme, Limamoulaye, Medina Gounass et Diamaguene Sicap Mbao, et du collectif des daaras. 

Celles-ci ont abouti à l’adoption d’une marche pour faire changer le comportement des hommes et des femmes au cœur de recrudescence des violences physiques et sexuelles subies par de nombreuses victimes. Les jeunes filles et garçons accompagnées de leurs paires veulent renforcer le lien social entre les familles, les éducateurs sociaux, la police, les religieux, les journalistes, la société civile, les décideurs politiques pour stopper les violences sexuelles, physiques et économiques subies par les filles et les femmes au Sénégal. 

L’Itinéraire prévu aura comme point de départ la cite Air Afrique, par la rue Hamo 6, puis passera par le terrain notaire et la remise du mémorandum des jeunes filles et garçons au sein de la Préfecture de Guédiawaye en la qualité de Monsieur le Préfet. 

« Avoir des jeunes filles et garçons capables d’exprimer leurs voix auprès de différents publics cibles particulièrement décisionnels dans leur communauté, est révélateur de la bonne croissance et de l’épanouissement de la jeunesse sénégalaise capable de mener le dialogue intergénérationnel en vue de changement positif de comportements », estime Plan International Sénégal. 

L’Ong ajoute que la marche du samedi 07 décembre 2019 démontre que les jeunes filles, garçons et femmes de ces communes sont engagés à éradiquer avec, notamment, les familles, les éducateurs sociaux, la police, les religieux, les violences sexuelles et physiques faite à la fille et à la femme dans leurs communautés.

Selon les statistiques de l’Association des femmes juristes du Sénégal, elles sont plus de 4320 femmes à avoir été victimes de viols entre 2016 et 2018 dans notre pays. Parmi elles, 14 sont mortes entre les mains de leurs bourreaux. 

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 6 Décembre 2019 - 14:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter