Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Davido plaide pour une loi contre la "brutalité policière" au Nigéria



Davido plaide pour une loi contre la "brutalité policière" au Nigéria
Malgré l'annonce par l'inspecteur général de la police, Mohammed Adamu, de la dissolution de la force spéciale SARS, les manifestations n'ont pas cessé en raison des nouvelles revendications.

La star nigériane Davido tient une réunion spéciale avec l'Inspecteur général de la police nigériane, Mohammed Adamu lundi matin. Il a appelé ses amis à se rendre à Abuja pour y assister.

Parmi les demandes qu'il adresse au gouvernement, Davido souhaite que ce dernier promulgue une loi pour punir les policiers qui brutalisent des Nigérians.

Les manifestations se sont intensifiées à Abuja, la capitale du pays, et à Lagos. Un jeune homme a été tué lors d'une manifestation dans l'État d'Oyo samedi dernier.

Le président nigérian réagit

Le président nigérian Muhammadu Buhari réagit également aux manifestations continues à travers le pays contre la brutalité policière et la fin de l'Escouade spéciale de lutte contre le vol (SARS).

Le Président Buhari informe aussi du lancement d'un programme présidentiel d'autonomisation des jeunes (P-YES) qui vise à créer 774 000 emplois dans les zones de gouvernement local (LGA) pour la police.

Il ordonne également à tous les responsables de fautes ou d'actes répréhensibles de faire face à la justice.

"Je profite de cette occasion pour exprimer les préoccupations et les inquiétudes réelles des Nigérians concernant l'usage excessif de la force et, dans certains cas, les exécutions extrajudiciaires et les comportements illicites de certains membres des forces de police nigérianes. Le démantèlement du SRAS n'est qu'une première étape dans notre engagement à réformer en profondeur la police afin de garantir que la mission première de la police et des forces de l'ordre reste la protection des vies et des moyens de subsistance de notre peuple. Nous allons également veiller à ce que tous les responsables de fautes ou d'actes répréhensibles soient traduits en justice", déclare M. Buhari.

Le Président Buhari informe aussi du lancement d'un programme présidentiel d'autonomisation des jeunes (P-YES) qui vise à créer 774 000 emplois dans les zones de gouvernement local (LGA) pour la police.

Il ordonne également à tous les responsables de fautes ou d'actes répréhensibles de faire face à la justice.

"Je profite de cette occasion pour exprimer les préoccupations et les inquiétudes réelles des Nigérians concernant l'usage excessif de la force et, dans certains cas, les exécutions extrajudiciaires et les comportements illicites de certains membres des forces de police nigérianes. Le démantèlement du SRAS n'est qu'une première étape dans notre engagement à réformer en profondeur la police afin de garantir que la mission première de la police et des forces de l'ordre reste la protection des vies et des moyens de subsistance de notre peuple. Nous allons également veiller à ce que tous les responsables de fautes ou d'actes répréhensibles soient traduits en justice", déclare M. Buhari.

BBC

Lundi 12 Octobre 2020 - 19:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter