Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Déclaration de l’ambassade d’Iran à Dakar suite à l'assassinat du Général Qassem Soleimani

L’ambassade d’Iran à Dakar a réagi suite à l'assassinat du Général Qassem Soleimani, lors de sa visite officielle en Irak, par des frappes aériennes américaines à Bagdad, sous l’ordre du président américain Donald Trump. Très remonté, le diplomate affirme que "les Etats Unis ont commis un acte criminel qui est une violation des lois et règlements du droit international particulièrement les principes stipulés dans la charte des Nations Unies". Ci-bas, l'intégralité du communiqué.



«Le général Qassem Soleimani, commandant de la force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC), lors de sa visite officielle en Irak, a été assassiné par des frappes aériennes américaines dans la capitale irakienne Bagdad, sous l’ordre du président américain Donald Trump.

Ce que les Etats Unis ont fait contre une autorité militaire d'un pays est l'exemple flagrant d'un terrorisme d'Etat. Mr Soleymani était un héros national et un pionnier dans la lutte contre les groupes terroristes notamment ISIS dans la région. Son rôle pour empêcher la chute de la Syrie et de l'Irak aux mains des groupes extrémistes comme Daech (ISIS) est indéniable.

Les actes terroristes des Etats Unis contre lui représentent une nullité de leur slogan de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme. Le général Soleimani a joué un rôle important en aidant le peuple et les gouvernements de certains pays de la région, à leur demande, à combattre et à vaincre les groupes et entités terroristes les plus dangereux, tels que l'ISIS. Il était un éminent partisan de la Palestine dans la lutte contre le sionisme.

Les Etats Unis ont commis un acte criminel qui est une violation des lois et règlements du droit international particulièrement les principes stipulés dans la charte des Nations Unies. Ainsi la responsabilité de la violation de ces lois et leurs conséquences incombent aux Etats Unis.

Mr Soleymani qui fut une autorité officielle militaire de haut niveau était l'invité officiel des autorités irakiennes. De par leur acte illégal les Etats Unis ont porté atteinte à la souveraineté d'un Etat indépendant. L'attaque terroriste dans la capitale de l'Irak, commise par l'appareil militaire des États-Unis en Irak, est un exemple évident du terrorisme d'État et, en tant qu'acte criminel, constitue une violation flagrante des principes fondamentaux du droit international, en particulier ceux énoncés dans la Charte de l'Onu, comme la violation de la souveraineté de l'Irak, et entraîne donc la responsabilité internationale des États-Unis.

Il s'agissait d'un acte de guerre de la part des États-Unis contre le peuple Iranien.  Les Etats Unis, de par cet acte, ont montré qu'ils sont un Etat voyou qui se donne le droit de commettre des actes de barbarie, des atrocités hors civilisation au-delà des lois internationales. Ce sont des actes provocateurs dans le but d'accroître la tension dans la région à un niveau incontrôlable. Cet acte de provocation en consultation et en concertation avec le régime sioniste constitue une erreur stratégique qui va accroître le sentiment d’insécurité dans la région.

La politique des Etats Unis est contraire aux obligations internationales et a affaibli sérieusement les différents efforts régionaux et mondiaux dans la lutte contre le terrorisme international notamment ceux énoncés dans les résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU. Le martyre du général Soleymani, figure internationale de l’axe de la résistance signifie que les Etats Unis sont en réalité en conflit avec ceux qui font la guerre contre le terrorisme.

En fait, désigner un secteur des forces armées d'un pays dans la liste de soi-disant d'organisation terroriste par les Etats unis, est contraire aux règlements et principes reconnus dans le droit international et dans la charte des Nations Unies y compris le principe de la légalité souveraine des Etats et ne peut en aucun cas constituer un justificatif pour menacer ou exercer la force contre ce pays-là surtout dans le territoire d'autres pays.

La République Islamique d'Iran refuse catégoriquement tous les arguments non fondés des autorités américaines pour justifier cette terreur criminelle et condamne avec vigueur ce crime atroce. La République Islamique d'Iran utilisera son droit à travers les lois internationales afin d’adopter les mesures nécessaire pour sa défense légitime et se réserve le droit de répondre à cet acte de guerre au bon moment et au bon endroit.»

Salif SAKHANOKHO

Lundi 6 Janvier 2020 - 18:36


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter