Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Décoder l'ADN africain pourrait aider à lutter contre les maladies

​Les Africains noirs sont désavantagés lorsqu'il s'agit de traitements médicamenteux parce qu'ils ne représentent que 2% des échantillons génétiques utilisés pour la recherche pharmaceutique, mais une nouvelle société de génomique basée au Nigeria veut changer cela.



Décoder l'ADN africain pourrait aider à lutter contre les maladies

Cette pénurie d'études génétiques sur diverses populations a également des implications pour la prédiction du risque de maladies dans le monde, selon un article scientifique publié par des universitaires américains en mars.

Selon Abasi Ene-Obong, fondateur et PDG de la start-up biotechnologique 54gene, les Africains noirs et les personnes d'origine noire sont génétiquement différents de toutes les autres populations du monde réunies, faisant de leur information génétique "une ressource énorme à exploiter".

Il a mis en place un laboratoire de recherche génétique dans la plus grande ville du Nigeria, Lagos, d'où son équipe prévoit d'analyser quelque 40 000 échantillons d'ADN d'ici fin 2019, en vue d'atteindre 100 000 au cours des 12 prochains mois.

Selon Dr Ene-Obong, la connaissance du rôle de la génétique dans les maladies aidera à mettre au point un traitement pertinent.

"Les médicaments ne sont même pas fabriqués en pensant aux Africains, ils ne sont pas testés cliniquement auprès d'une population africaine, donc ce que vous avez, c'est des médicaments moins efficaces pour les populations africaines et moins sûrs ", a-t-il déclaré à la BBC.

Il faut aussi du temps pour que les nouveaux médicaments atteignent l'Afrique - parfois entre 15 et 20 ans, estime Dr Ene-Obong.

bbcAfrique

Lundi 9 Décembre 2019 - 08:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter