Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Départ du gouvernement: Aïda Mbodji poussée à la sortie par l’orgueil

Aïda Mbodj a quitté le gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye. Sous la pression des railleries et quolibets, le maire de Bambey a jeté l’éponge. Le ministère de la Transformation alimentaire des produits agricoles est considéré comme un département bidon au moment où des femmes «moins méritantes» ont été gracieusement récompensées. Le député-maire de Bambey a, ainsi, préféré resté vice-présidente de l’Assemblée nationale en plus de son fauteuil de maire qui sont plus valorisant que ce ministère.



La vice-présidente de l'Assemblée nationale et député-maire de Bambey, Aïda Mbodj
La vice-présidente de l'Assemblée nationale et député-maire de Bambey, Aïda Mbodj
Le ministère de la Transformation alimentaire des produits agricoles se singularise dans de l’attelage gouvernemental. Depuis la formation du nouveau gouvernement le 1er mai dernier, ce département dirigé par le député-maire de Bambey et vice-président de l’Assemblée nationale est la risée de l’opinion. L’opposition, la société civile ainsi que de simples citoyens n’ont cessé de se poser des questions sur l’utilité d’un tel ministère. Face aux quolibets et railleries, Aïda Mbodj est montée au créneau une semaine après pour défendre son poste et expliquant comment il va être valorisé.

Cette sortie faisait suite aux promesses du président de la République de donner plus de contenu à ce ministère dans le décret de répartition des services entre la présidence, la primature et les ministères. Mais au finish, il n’en est rien. Aïda Mbodj va ainsi se contenter d’un bureau de coordination de la recherche développement et de trois directions : «promotion des petites entreprises de transformation, formation technique et commerciale et d’un appui à la vulgarisation des produits».

La détermination du maire de Bambey à conduire et gérer ce ministère s’est ainsi émoussée au vu des charges jugées «très insignifiantes» qu’elle aura à gérer. Et surtout par rapport à Ndèye Khady Diop qui occupe le Ministère d'Etat, Ministre de la Famille, de la Solidarité nationale, de la Sécurité alimentaire, de l’Entreprenariat féminin, de la Microfinance et de la Petite enfance , à Awa Ndiaye qui est maintenant ministre d’Etat auprès du chef de l’Etat et d’autres dames qu’elle estime ne pas être plus méritantes qu’elle qui a gagné les élections locales à Bambey.

Selon des sources proches du député-maire, Aïda Mbodj a essayé de gérer ces sarcasmes et surtout la gouaillerie dont elle fait l’objet. En vain. C’est ainsi qu’elle a demandé une audience avec le chef de l’Etat pour rendre le tablier. La vice-présidente de l’Assemblée nationale est allée par la suite voir le khalife général des Mourides, El Hadji Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké pour lui exposer le problème. C’est après ces précautions qu’elle a démissionné ce mardi 12 mai.

Le ministère de la Transformation alimentaire des produits agricoles est désormais rattaché à celui des Mines, de l’Industrie et des PME-PMI dirigé par Me Ousmane Ngom.



Mercredi 13 Mai 2009 - 11:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter