Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Dernier mandat de Macky annoncé par Sory Kaba: l’Apr Fatick entre dans une colère noire



La succession de Macky et son "départ forcé" du Palais en 2024 sont les sujets qui fâchent au sein de l'Alliance pour la République (Apr). Le Directeur des Sénégalais de l'extérieur l'a appris à ses dépens ce dimanche 20 octobre en déclarant sur les ondes de la Rfm à travers l'émission "Grand Jury", que la Constitution du Sénégal ne permettait pas à l'actuel Président de se représenter à la prochaine présidentielle pour un troisième mandat.

L'Apr Fatick a, dans un communiqué parvenu à PressAfrik, qualifié de graves les déclarations de monsieur Sory Kaba. "C'est avec regret que nous avons suivi, ce matin, les graves allégations de Sory, qui vient, comme à l'accoutumée, encore une fois de plus de manifester sa déloyauté envers le Président", peut-on lire dans le texte. Les marrons-beige de verser ensuite dans le dénigrement totale. "Chômeur de son état, émigré clandestin, rapatrié sans papier, M. Kaba a bénéficié des largesses de M. Sall, soucieux de lui éviter la dépression qui avait déjà fini de manifester ses signes précurseurs. En 2012, en faveur de l'accession à la magistrature suprême du fils de Coumba Bagnou, le fantôme du 08 mars a été bombardé Directeur Général des sénégalais de l'extérieur, poste qu'il occupe jusqu'à maintenant. Depuis lors, les Sénégalais de l'extérieur ont été livrés à eux-mêmes, laissés pour compte par ce fantomatique DG incapable de prendre en charge leurs préoccupations. Tout cela n'est que la conséquence de son incompétence et de son incapacité à sacrifier aux charges et missions", pestent les responsables du parti au pouvoir établis à Fatick.

En outre, l'Apr Fatick soupçonne d'autres personnalités d'être derrière la déclaration du sieur Sory Kaba. "(...) nous invitons ceux qui téléguident Sory Kaba et le camarade Sory lui-même, s'ils ont des agendas cachés, à faire comme M. Macky Sall en 2008 : avoir le courage de monter leur propre parti et solliciter le suffrage des Sénégalais le moment venu", lit-on dans le document.

Les auteurs du communiqué ont également menacé de publier la liste de toutes "les personnalités politiques, tapies dans l'ombre, qui entendent agir contre les intérêts du parti, de la Coalition Benno Bokk Yaakaar et du Président Macky Sall"

Pour la section Apr de Fatick, le débat sur la limitation des mandats présidentiels est un faux-débat du moment où la prochaine élection présidentielle n'est pas encore à l'ordre du jour.

AYOBA FAYE

Dimanche 20 Octobre 2019 - 19:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter