Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Des secours en route pour les îles Tonga, sans eau ni nourriture

L'éruption volcanique et le tsunami qui a touché l'archipel des Tonga a été ressenti jusqu'en Alaska, à 9000 km. L'archipel est aujourd'hui coupé du monde et les images satellites font craindre des dégâts considérables. Les Nations unies indiquent que la principale piste de l'aéroport vient d'être dégagée et deux avions d'aide ont décollé. Les moyens de communications, en revanche, restent quasiment inexistants.



Deux avions militaires australien et néo-zélandais, avec à leur bord une aide humanitaire et des équipements de télécommunications, doivent atterrir à l'aéroport de la petite nation du Pacifique, frappée par une catastrophe « sans précédent », selon le gouvernement des Tonga.
 
La piste de l'île principale de Tongatapu a été dégagée mercredi de l'épaisse couche de cendres volcaniques de cinq à dix centimètres qui la recouvrait et la rendait inutilisable jusqu'à présent.
 
Premières aides en partance par air et mer
Un appareil « C17 Globemaster a quitté la base aérienne d'Amberley » en Australie. Un deuxième avion australien doit également décoller un peu plus tard dans la journée ce jeudi. La Nouvelle-Zélande a de son côté annoncé qu'un avion militaire Hercules C-130 était également en route vers l'archipel du Pacifique.
 
 
 
L'aide arrivera également par la mer : le navire HMAS Adelaïde, de la flotte australienne, s'apprête à mettre le cap vers les Tonga avec du matériel de secours à son bord. Deux hélicoptères de transport lourd Chinook ont également été chargés sur le navire.
 
Deux navires néo-zélandais, le HMNZS Wellington et le HMNZS Aotearoa, transportant de l'eau potable et une unité de dessalement pouvant fournir 70 000 litres par jour, sont également partis pour l'archipel.
 
La Chine a également annoncé l'envoi de produits de première nécessité.
 
Eau et nourriture vont manquer
Environ 84 000 personnes, soit plus de 80% de la population des îles Tonga, ont été affectées par l'éruption du volcan Tonga-Hunga Ha'apai et le tsunami qui a suivi, a indiqué mercredi l'ONU en précisant que des évacuations d'îles particulièrement touchées étaient en cours.
 
Parmi les besoins humanitaires les plus urgents, figurent l'eau potable et la nourriture, en sus du rétablissement des liaisons téléphoniques et internet, a précisé le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric.
 
La directrice de la région pacifique de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Sainiana Rokovucago, a pu communiquer pour la première fois aujourd’hui avec ses équipes sur place, par téléphone satellite pour discuter des priorités : « Il y a principalement un problème d’approvisionnement de l’eau, c’est la priorité. C’est ce que le gouvernement et les organisations d’aide internationale tentent d’acheminer à tout prix. Il faut aussi aider les gens à nettoyer leurs maisons. Nous espérons pouvoir mobiliser davantage d’aide dans les jours à venir, tout en gardant en tête les quarantaines de Covid. Il faut construire des abris. Sur l’île, nous avons les premières nécessités, des couvertures, des kits pour les abris, car il y a beaucoup de cendres volcaniques, les sources d’eau ont été inondées par l’eau de mer à cause du tsunami. Il faudra surveiller l’augmentation des maladies liés à la qualité de l'eau. Enfin, notre travail va devoir se concentrer également sur le soutien psychologique, car les peurs d’une nouvelle éruption sera dans tous les esprits. »
 
« Les réserves d'eau des Tonga ont été gravement contaminées par les cendres et l'eau salée du tsunami », a déclaré Katie Greenwood, de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Elle a ajouté qu'il y a « un grand risque de maladies telles que le choléra et la diarrhée ». Les réserves alimentaires des Tongas pourraient ne pas être suffisantes.
 
En larmes, le président de l'Assemblée nationale Fatafehi Fakafanua, a affirmé que « toute l'agriculture est ruinée ». « C'est très triste à entendre, alors en plus de l'eau dont nous avons besoin à Tonga, il semble que nous allons être confrontés à une pénurie alimentaire », a-t-il déclaré au Pacific Media Network.

RFI

Jeudi 20 Janvier 2022 - 07:41


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter