Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Diohine : 14 blessés et 39 interpellations lors des affrontements entre populations et forces de l’ordre



Diohine : 14 blessés et 39 interpellations lors des affrontements entre populations et forces de l’ordre
Quatorze (14) personnes ont été blessées et 39 autres interpellées à Diohine, lors de violents affrontements dimanche entre forces de l’ordre et populations qui réclamaient le départ du marabout Bara Sène, qu’elles accusent de vouloir saper la cohabitation entre musulmans et chrétiens de ce village de la région de Fatick.

Les 39 personnes interpellées l’ont été pour « non-respect de l’itinéraire de la marche pacifique initialement autorisée par l’autorité administrative et la destruction d’une concession appartenant à autrui », a expliqué à l’Asp, le sous-préfet de l’arrondissement de Tattaguine, Aliou Wade.

Il a expliqué qu’à moment donné de la marche, les organisateurs ont eu un désaccord « sur le respect ou non de l’itinéraire autorisé par l’autorité ». Si pour certains d’entre eux souhaitaient s’en tenir au trajet prévu, d’autres voulaient s’en prendre au domicile d’un jeune marabout qu’ils accusent de saper la cohésion au sein du village. 

Fortement mobilisée pour encadrer la marche pacifique, la gendarmerie de Fatick, appuyée par des éléments de la Légion de la Gendarmerie d’intervention (LGI de Mbao, Dakar) s’est interposée pour le respect de cet itinéraire, a confié à l’APS le commandant de la compagnie de gendarmerie de Fatick, Youssouph Sané. 

Selon le président du comité local de la Croix-Rouge de Diarrère, Ibrahima Niakh, les jets de pierres et de grenades lacrymogènes ont fait « 14 blessés », dont huit parmi les jeunes manifestants.  Il a signalé que 6 blessés légers ont été enregistrés dans les rangs des gendarmes. 

« Grâce à 24 secouristes mobilisés sur le théâtre des opérations », déclare-t-il, la Croix-Rouge a « pu secourir tous les blessés en les évacuant au poste de santé de Saré-Saré (Diarrère) ». Le sous-préfet de l’arrondissement de Tattaguine, Aliou Wade, a assuré que la situation dans le village « est sous contrôle ».

Salif SAKHANOKHO

Lundi 3 Mai 2021 - 09:28


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter