Donald Trump accepte un face-à-face très incertain avec Kim Jong-un

Le président américain rencontrera en mai, lors d'un sommet historique, le dictateur nord-coréen qui a promis beaucoup mais n'a fait aucune concession importante.



Au début de l'année,  Donald Trump menaçait encore 'Rocket Man' , alias Kim Jong-un, de son 'gros et puissant bouton nucléaire'. Un peu plus tôt, il avait évoqué 'la destruction totale' de la Corée du Nord ou promis de déchaîner le 'feu et la fureur' contre le régime stalinien.
 
Moins de trois mois plus tard, et sans que la Corée du Nord n'ait procédé à la moindre modification concrète de sa stratégie, le président américain a annoncé, ce jeudi soir à Washington, qu'il allait rencontrer personnellement en mai, dans un face-à-face historique, kim jong-un, le jeune dictateur du pays ermite.
 
Cette proposition d'un sommet exceptionnel a été transmise directement à la Maison Blanche par les émissaires du président sud-coréen Moon Jae-in qui avaient, eux-mêmes,  rencontré en début de semaine le leader nord-coréen à Pyongyang pour tenter de relancer des négociations sur la dénucléarisation de la péninsule.
 
Le calendrier exact de cette rencontre et le lieu de sa tenue n'auraient toujours pas été définis, a précisé la Maison Blanche.
 
 

Les Echos

Vendredi 9 Mars 2018 - 08:45