Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Élections locales : le mouvement Taxaw Temm formule plusieurs propositions



Élections locales : le mouvement Taxaw Temm formule plusieurs propositions
Le Conseil National du mouvement Taxaw Temm  s’est réuni en journée de réflexion le samedi 3 avril 2021 à Guédiawaye.  Cette rencontre s’est tenue en bimodal, présentiel et en vidéoconférence. Le Conseil a examiné la situation politique et sanitaire du pays, et les moyens matériels et financiers pour la prise en charge des activités de Taxaw Temm.
 
Sur la situation politique et sanitaire, le mouvement considère qu’il faut rétablir certaines restrictions car nous sommes toujours dans une période de crise sanitaire, et que la propagation de la pandémie de coronavirus continue.  
 
Concernant les évènements de violences que nous venons de vivre avec son lot de morts, de pillages et de destruction de biens publics et privés, le mouvement considère que ce ne sont rien d’autre que l’explosion d’un mécontentement accumulé et refoulé depuis plusieurs années, et qu’une histoire banale a déclenché.
 
Sur le calendrier électoral, le mouvement est convaincu que le gouvernement ne veut pas le respecter et use de manœuvres multiples pour éviter toute consultation électorale d’ici 2024. Alors pour une rationalisation plus pertinente du calendrier républicain, et en prenant en compte les contraintes de pacification de l’espace politique, de la crise sanitaire et de la situation économique et financière du pays.

En cela, le mouvement Taxaw Temm propose le triplage (jumelage) des locales, des législatives et de la présidentielle pour février 2022 et le mandat actuel des députés de la 13ème législature sera maintenu pour quelques mois jusqu’à terme en juillet 2022 et ensuite la 14ème législature prendra place avec les députés nouvellement élus.
 
Selon eux, le mandat du Président de la république sera remis en jeu par la démission de ce dernier et il pourra ainsi se représenter lors de ces élections, car ce ne sera plus pour un 3ème mandat puisque le mandat encours sera abrégé après 2 ans d’exercice (prendre des précautions constitutionnelles pour cette situation exceptionnelle ne soit pas une jurisprudence permettant de rallonger le mandat présidentiel.
 
Ainsi,  des bulletins uniques seront utilisés pour chacun des scrutins et une Révision du mode de parrainage pour qu’il soit moins restrictif, plus démocratique et qui ne favorise pas ceux qui sont au pouvoir.
 
Sur les moyens matériels et financiers pour prendre en charge ses activités, le Conseil National s’appuie sur les recommandations de son premier congrès ainsi que sur les Assises Nationales et des réflexions citoyennes sur le financement des organisations nationales.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 8 Avril 2021 - 20:41


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter