Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Embargo contre le Mali: Gora Khouma tance Macky et parle de trahison



En prélude à la manifestation de soutien au peuple du Mali, le Secrétaire général (Sg) de l'Union des transporteurs routiers du Sénégal (UTRS), Gora Khouma, a déclaré, ce mercredi lors d’une conférence de presse que le Président Macky Sall a trahi le Mali. 
 
« Je viens parler au nom des transporteurs routiers du Sénégal. Je dirais le Président Macky Sall ignore vraiment ce qu’il fait. Les milliards avec lesquels le Sénégal alimente les caisses de l’Etat, sortent du Port. Tout récemment, il est allé faire la pose de la première pierre du port de Ndayane extension. Ce qui veut dire que nos frères maliens sont d’une utilité capitale pour le Sénégal… Le Mali a une déception totale pour le Sénégal. Macky Sall a trahi le Mali. Combien y a-t-il de camions bloqués ici qui ne peuvent pas rentrer au Mali. J’appelle tout le secteur routier, vendredi à la manifestation. Nous devons nous battre contre cette décision », interpelle Gora Khouma.
 
"600 camions de marchandises sont arrêtés de part et d'autres"
Abondant dans le même sens, Alla Dieng Président de l’Union des Forces Citoyenne (UFC) note qu’il y a des aspects économiques suite à cet embargo qu’il ne faut pas négliger. « Il y a des aspects économiques qu’il ne faut pas négliger. Il y a d’abord le commerce entre les deux pays. Le commerce frontalier qui est informel est un commerce pour la survie d’abord. Il y a des femmes, des jeunes, des enfants qui travaillent en fonction des déplacements de populations entre les pays. Et au moment où je vous parle, il y a 600 camions qui transportent de la marchandise arrêtée de part et d’autre des frontières. Donc le commerce est impacté, l’économie est impactée. Nous demandons dans les meilleurs délais l’entame des négociations pour que les autorités maliennes puissent proposer un plan acceptable pour ramener la situation à la normale », a soutenu Alla Dieng.
 
Pour Aliou Sané le Coordinateur du Mouvement Y en a marre, « si Macky Sall va jusqu'à fermer la frontière avec le Mali contre les intérêts même de l’Etat du Sénégal, pour des intérêts géostratégiques d’autres puissances, on se demande pour qui Macky Sall travail. Le vendredi, les Sénégalais doivent sortir en masse pour signifier au peuple malien que nous sommes contre cet embargo de la CEDEAO. Elle ne nous engage pas. Car le Sénégal et Mali, c’est un seul peuple. Nous demandons à ce que la CEDEAO lève ses sanctions, et opte pour le dialogue ».   


Mercredi 26 Janvier 2022 - 15:40


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter