Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Emigration irrégulière - Néné Fatoumata Tall : "la recrudescence du phénomène n’est pas liée à la politique de jeunesse"

Le ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall disculpe la politique de jeunesse du gouvernement du Sénégal. Pour elle, la recrudescence du phénomène de l’émigration clandestine n’est nullement liée à la politique de jeunesse. Néné Fatoumata Tall a estimé que «ça serait réducteur de lier le phénomène à une mauvaise politique de jeunesse car elle a changé la vie des jeunes avec un financement de 57,8 milliards".



L’émigration irrégulière qui a fait plusieurs centaines de morts chez les jeunes Sénégalais ne trouve pas de coupable. Ou du moins si l’on en croit aux propos du ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall. Elle est catégorique. Elle a expliqué lors de la première séance «Gouvernement face à la presse» qui se tenait ce mardi au Building administratif Mamadou Dia qu’il serait très «réducteur de lier le phénomène à une mauvaise politique de jeunesse». Selon elle, ce fléau qui existe depuis plusieurs années est plus lié à la crise de la pandémie du Coronavirus.

Néné Fatoumata Tall trouve un bon alibi et tente ainsi d’étayer sa thèse. "D'abord la crise de la pandémie de la Covid 19 a eu un impact très négatif dans la vie socio économique de l'ensemble des pays du monde et le Sénégal n'est pas en reste. L’économie de notre pays est en mode confinement depuis le mois de mars. Et le secteur informel qui entre 90 à 97 % de l’économie du pays compte plus de candidats à l'émigration clandestine.  Il s'y ajoute maintenant le fameux eldorado qu'on a vendu à la jeunesse africaine. Donc ce qu'il faut retenir est que ce  phénomène n'est pas propre au Sénégal.  Et je pense que c'est un phénomène mondial et africain. L'autre chose est la pression sociale., a-t-elle argumenté".

Dans sa logique de dédouaner la responsabilité de l'État du Sénégal, le ministre de la Jeunesse écarte la thèse des problèmes liés à l'emploi des jeunes ou des licences de pêche soulevée par les migrants. Pour elle, cela ne tient pas la route. 
 
"L'autre raison qui justifie le phénomène, c'est l'appel qui serait lancé par l'Europe. Il y a des gens qui véhiculent la thèse selon laquelle l'Europe est en train de régulariser des migrants. Ce n’est pas vrai", a démenti Néné Fatoumata Tall. La ministre de la Jeunesse de souligner : «ce phénomène serait lié à ces facteurs".
 
Le ministre d’insister sur les efforts du gouvernement dans le cadre de sa politique d’emploi des jeunes. "Notre politique de jeunesse a changé la vie des jeunes avec un financement de 57,8 milliards. Des financements directs au profit de 95.000 jeunes et indirects qui impactent 105.000 jeunes"

 


Fana CiSSE

Mardi 24 Novembre 2020 - 13:32


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter