Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Emmanuel Macron devrait lancer l’"acte 3" de son quinquennat le 14 juillet

L’Elysée planche depuis plusieurs semaines sur une intervention du président de la République le 14 juillet. Après la crise sanitaire, le chef de l’Etat veut inaugurer une nouvelle étape de son quinquennat avec des annonces sur la santé, l’aide aux personnes âgées dépendantes, la relance de l’économie et l’écologie.



Emmanuel Macron devrait lancer l’"acte 3" de son quinquennat le 14 juillet
"Le jour d'après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour au jour d'avant. Nous serons plus forts moralement, nous aurons appris et je saurai aussi avec vous en tirer toutes les conséquences." Lancée le 16 mars, quelques jours après la décision de confiner la France entière pour lutter contre le coronavirus, la formule d'Emmanuel Macron avait fait mouche. Elle doit désormais trouver une traduction concrète et c'est la tâche à laquelle s'attellent les conseillers de l'Elysée depuis plusieurs semaines.
 
Si l’épidémie continue de décroître, l’hypothèse d’une prise de parole du président de la République à la mi-juillet tient la corde. Après le second tour des élections municipales le 28 juin et un éventuel remaniement ministériel dans la foulée, le chef de l’Etat souhaiterait s’adresser aux Français avant la trêve estivale pour ouvrir une nouvelle page de son quinquennat. "La date du 14 juillet s’est imposée naturellement, confie un participant à la préparation de l’événement. Après la crise sanitaire, cela a du sens de faire un discours d’unité nationale le jour de la fête nationale." Contacté, le service de communication de l’Elysée n’a toutefois pas confirmé "à ce stade" l’information.
 
Renouer avec l'allocution du 14 juillet
En s’exprimant le jour de la fête nationale, Emmanuel Macron renouerait avec la tradition de l’allocution présidentielle du 14 juillet, pratiquée par nombre de ses prédécesseurs. En 2017, 2018 et 2019, il s’était en effet contenté de discours ou messages axés sur la sécurité et les armées. Le format de l’intervention du chef de l’Etat n’est pas encore calé. Cela pourrait être un discours aux Français depuis l’Elysée ou une interview avec deux ou trois journalistes diffusée sur les principales chaînes de télévision. L’idée d’une émission plus longue où le président répond aux questions d’un panel de Français a aussi été évoquée, mais serait plutôt envisagée pour la rentrée.
 
Sur le fond, les annonces les plus fortes concerneraient le plan hôpital actuellement préparé par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Une mission a été confiée à l’ancienne dirigeante de la CFDT, Nicole Notat, pour mener la concertation avec les professionnels de santé et le gouvernement a déjà annoncé que les premières conclusions seront rendues mi-juillet. L’Elysée a donné jusqu’à fin juin à Olivier Véran pour lui remettre sa copie afin de préparer l’intervention du président qui pourrait se réserver la primeur des annonces d’augmentations salariales aux personnels hospitaliers. Les conseillers du président planchent d’ailleurs sur la meilleure manière d’associer les soignants aux célébrations du 14 juillet.
 
Chantiers à venir
Plus largement, l’intervention du 14 juillet serait l’occasion de fixer la feuille de route des mois à venir. Outre la réforme du système de santé, les grands chantiers à venir seront la création d’une cinquième branche de la Sécurité sociale consacrée à l’aide aux personnes âgées dépendantes et les diverses mesures de relance de l’économie (automobile, tourisme, etc.).
 
Le président devrait aussi dévoiler ce qu’il retient des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, ce groupe de 150 personnes tirées au sort chargé de définir des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il acterait en outre l’abandon de la réforme des retraites, qui avait suscité un fort mouvement social à l’automne. Une manière de montrer que le jour d’après ne sera pas le jour d’avant.

challenges.fr

Vendredi 29 Mai 2020 - 09:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter