Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Etats-Unis: Donald Trump n'aura pas son défilé militaire

En France, il avait été subjugué par le défilé militaire du 14 juillet 2017 auquel il avait été convié et souhaitait que son pays en fasse de même. Mais le président américain Donald Trump n’aura finalement pas le droit à son défilé militaire. C’est le Pentagone qui l’a annoncé il y a quelques heures. Trop cher, le défilé qui devait initialement avoir lieu le 10 novembre prochain est reporté.



C’est une fin de non-recevoir à laquelle la Maison Blanche ne s’attendait certainement pas. Le Pentagone a annoncé, par le biais d’un communiqué, qu’il étudiait la possibilité d’organiser un défilé militaire en 2019, ce qui signifie donc qu’il n’y en aura pas cette année. La raison est simple, son coût, estimé de 10 à 30 millions de dollars par le président Donald Trump ne correspond pas à la réalité. En fait, un défilé coûterait au moins 90 millions de dollars, d'après un responsable américain.
Donald Trump rêvait d’assister chez lui aux Etats-Unis à un tel événement après avoir été invité au défilé militaire du 14 juillet à Paris en 2017. La garde républicaine défilant à cheval ou la Patrouille de France survolant les Champs-Elysées l’avaient convaincu que son pays devait faire de même. Une manière selon lui de démontrer la puissance militaire des Etats-Unis. Une initiative qui a soulevée des critiques outre-Atlantique, notamment concernant l’utilisation de l’argent public.
Des sommes qui pourraient être destinées par exemple à financer le ministère des Anciens combattants, selon l’American Legion, une association d’anciens combattants. Un sondage avait même été réalisé en février dernier : 61% des personnes interrogées s’opposaient à cette initiative. Le Pentagone dit désormais étudier la possibilité d’organiser un défilé en 2019, mais sans pour autant apporter la moindre garantie. Pas sûr donc que Donald Trump puisse un jour assister à un tel événement sur le sol américain. Le président américain sera donc à Paris le 11 novembre 2018 pour les cérémonies célébrant l'armistice ayant mis fin à la Première Guerre mondiale.

rfi.fr

Vendredi 17 Août 2018 - 14:49