Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Examens et concours : Macky demande aux ministres de l'Education nationale et celui de l'Enseignement supérieur de proposer une feuille de route et un agenda



Examens et concours : Macky demande aux ministres de l'Education nationale et celui de l'Enseignement supérieur de proposer une feuille de route et un agenda
Le président de la République, Macky Sall, a demandé, aux ministres de l'Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et celui de la Formation professionnelle de proposer une feuille de route pour la poursuite des enseignements, aux arrêts depuis le 16 mars. Il a fait cette  demande lors du Conseil des ministres de ce mercredi 15 avril 2020. 

"Le Chef de l’Etat, revenant sur la gestion et le suivi des affaires intérieures, a abordé la situation scolaire et universitaire. Il a à cet égard, demandé au Ministre de l’Education nationale et au Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et au Ministre de la Formation professionnelle de mener des concertations urgentes avec les partenaires sociaux en vue d’évaluer l’impact global du COVID-19 sur le secteur éducatif. Il a également demandé aux ministres d’élaborer une feuille de route pour la poursuite des enseignements de même qu’un agenda des évaluations, examens et concours, tout en tenant compte aussi de l’impact sur les établissements d’enseignement privés", peut-on lire dans le communiqué.

Au titre du fonctionnement des institutions financières durant la pandémie du COVID-19, le chef de l'Etat a demandé au "ministre des Finances et du Budget, en relation avec celui de l’Economie et de l’Observatoire de la Qualité de services financiers, d’engager, avec les responsables de la BCEAO, des établissements de crédit et des institutions de microfinance, des consultations afin de sécuriser davantage le traitement diligent des opérations financières et de faire bénéficier aux différents agents économiques, d’un report d’échéances de leurs crédits sur une période à convenir".  

Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, avait déclaré lors d’une émission dans une radio de la place que la fermeture des écoles et universités jusqu'au 4 mai prochain en raison du coronavirus ne veut pas dire année blanche. A cet effet, il avait annoncé la tenue des examens cette année mais avec un peu de décalage.

Aminata Diouf

Mercredi 15 Avril 2020 - 21:49


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter