Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Guéguerre au PS : les pros Khalifa Sall n’ont pas jusqu’ici reçu une notification d’exclusion

Le procès, qui oppose les partisans de Khalifa Sall et le Secrétaire général du Parti socialiste (PS) après que ces derniers aient attrait en justice Ousmane Tanor Dieng pour violation des statuts et règlements de leur parti, est renvoyé jusqu’au 22 janvier prochain. Au sortir de la salle d'audience, Barthélémy Dias a accusé Tanor d’être à l’origine du renvoi avant d’indiquer que jusqu’à présent, lui et ses collègues n’ont pas reçu de notification leur signifiant leur exclusion.



 Le procès qui oppose Barthélémy Dias à Ousmane Tanor Dieng, devait se tenir ce lundi 8 janvier au Palais de justice dans la salle 3. Mais finalement, il a été reporté jusqu’au 22 janvier prochain. Le maire de Mermoz et compagnie ont attrait en justice Ousmane Tanor Dieng pour avoir disent-il violer les statuts du parti.

Au sortir de l’audience, dans le hall du palais de justice, Barthélémy Dias a accusé son désormais ex leader d’être à l’origine du renvoi du procès : «Les raisons pour lesquels ce procès a été renvoyé, c’est parce que Secrétaire général du Parti socialiste lui-même,  comme il est avancé dans ses déclarations,  avoir fait dans ses déclarations, que le tribunal était incompétent. Je rappelle que nous avons saisi le juge des référés,  parce qu’il est le juge de l’urgent et il est aussi le juge du constant », a fait savoir le maire.

Toutefois, le pro Khalifa Sall ne doute de leur victoire dans deux semaines : «Je pense que sous quinzaine nous allons plaider et le droit sera dit. Nous n'avons absolument aucune crainte et nous sortirons victorieux de ce combat ». 
  

L’avenir du PS n’inquiète pas l'édile de Mermoz/Sacré-Cœur. Cependant, il car il conçoit le futur de ce parti sans M. Dieng et ses partisans puisque, dit-il, le parti : «a obligation de se débarrasser de ces gens qui n’ont malheureusement aucune considération pour son avenir».

Revenant, sur les soixante-douze (72) membres du parti socialiste exclus. Dias estime qu’il n’y a pas d'exclusion : «Il n’y a pas d’exclusion, il n'y a aucune notification pour l’instant et cela sera aussi notre paire de manche ».

 L’ancien député justifie la tenue de ce procès pour soutient-il  ne pas répondre à la provocation : « Nous avons choisi de venir au tribunal parce qu’aujourd’hui nous sommes dans une situation de pourrissement et je rappelle qu’il ne faut pas répondre à la provocation, aujourd’hui ».
« Je rappelle qu’il y a possibilité de trouble à l’ordre publique il y a aussi des possibilités de morts d’hommes et nous avons un passé assez encré dans nos mémoires qui nous indique la voix à suivre. Et la voix à suivre c’est de saisir le tribunal », a conclu Barthélémy Dias.             


Assane Walo Gueye (Stagiaire)

Lundi 8 Janvier 2018 - 13:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter