Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Guerre larvée entre le PS et l'APR: le front se déplace vers la diaspora

La guéguerre entre le Parti Socialiste (PS) et l’Alliance pour la République (APR) se poursuit de plus belle. Après la guerre larvée qu’ils se sont menés au Sénégal avant que les deux leaders se retrouvent pour arrondir les angles. La crise s’est déplacée et rebondit vers la diaspora, précisément en France après une tournée de Macky Sall et après une série d’activités de la porte-parole du PS, Aïssata Tall Sall. Des déclarations de cette dernière confortée par un militant socialiste, Omar Ndiaye sur le site «socialisme et République» supposées être des attaques contre leur leader, Macky Sall ont suscité l’ire des responsables de l’APR qui ont eux aussi répliqué.



Guerre larvée entre le PS et l'APR: le front se déplace vers la diaspora
Responsables et militants de l’Alliance pour la République (APR) sont remontés contre le porte-parole du Parti Socialiste (PS), Aïssata Tall Sall. Ils ont déclaré dans un communiqué que «beaucoup de militants de l'alliance pour la République Yakaar ainsi que moi-même, nous somme choqués par les attaques à peine voilées de Madame Aissata Tall Sall à l'encontre du Président Macky Sall lors de sa conférence de presse du 22 novembre à Paris et réitérés par un militant socialiste dénommé Omar Ndiaye sur le site socialisme et république. Quand on appelle tous les jours au sursaut national et à l'unité de l'opposition, il est indécent d'attaquer un allié de cette manière».

Le chargé de la communication de l’APR au niveau de la diaspora a rapporté en s’adressant Omar Ndiaye que «Monsieur s'est dit déçu par le discours de Macky Sall, je crois qu'il était plutôt déçu de voir des milliers de sénégalais venant des différentes sections de l'A.P.R en France, par leur propres moyens, portés par l'espoir, le Yakaar incarné par Macky Sall».

Zaccaria Coulibaly de marteler avec un brin d’ironie que «Macky Sall assume fièrement son bilan à la tête des différents instances qu'il a eu à diriger, il a fait ce qu'il a pu faire et les sénégalais par millions sont témoins de ces faits. Le Président de l'A.P.R ne traine pas d'affaires comme "les licences de pêche", "les chantiers de Thiés" ou "les milliards de l'ANOCI" et les sénégalais en sont conscients».

Le chargé de communication de l’APR diaspora s’en prend aux socialistes. «Mais de quoi ont peur madame AISSATA Tall Sall et Monsieur Ndiaye? De voir qu'entre les 40 années de socialisme et les graves dérives du wadisme, les sénégalais ont découvert en masse la voie de l'espoir incarné par Macky Sall. Ils pensaient que l'A.P.R serait un parti de plus, un parti de contribution, ils se rendent compte que c'est autre chose que cela, qu'une histoire est en marche».

Il a, ainsi, expliqué : «nous travaillons à massifier notre parti, à construire, à écrire avec les sénégalais une nouvelle page de l'histoire de notre pays. L'espoir, le Yakaar c'est ce qu'on lisait dans les yeux de ces milliers de sénégalais le 21 novembre à Saint Denis. Monsieur Ndiaye, madame AISSATA Tall Sall, il va falloir si faire, le train républicain est sur de bons rails».


Lundi 30 Novembre 2009 - 13:42




1.Posté par Lamine seye le 30/11/2009 14:54
La vérité ne fait pas toujours plaisir à entendre. Ce que dit M. Ndiaye est ce que pensent des millions de sénégalais. Nous autres socialos de France attendons de voir les preuves. Les militants de l'APR sont des PDS avant tout et donc comptable comme Macky de la gestion du pays pendant 9 ans. Ils n'ont rien à dire. C'est de la politique politicienne. on n'y répondra pas

2.Posté par Lamine seye le 30/11/2009 15:17
"Mais l’autre question qu’il convient de ne pas occulter est celle-ci : Macky Sall aurait-il quitté l’attelage wadien s’il n’y avait pas été contraint et forcé par Wade ? Autrement dit, pourquoi Macky Sall et tous les autres comme landing Savané ou Cheikh Tidiane Gadio pour ne pas les nommer ne découvrent que le système Wade est fait de corruption, de gabegie, d’autoritarisme et de mal gouvernance que lorsqu’ils en sortent, le plus souvent bien malgré eux ?"

Que répondent les militants de l'APR à cette remarque pertinente de M. ndiaye ?

3.Posté par SAXEWAR le 30/11/2009 17:37
Macky Sall peut faire des tournées a travers le monde pour voir ce qu'il représente, mais la bataille se trouve au Sénégal. Un parti qui roule sur du provisoire ne peut en aucun rivaliser avec des partis qui tiennent des congres, renouvellent leurs instances dirigeantes. Macky sall est un libéral, il l'a dit à plusieurs reprises. Il se dit fils de Wade. Il a été poussé à la sortie par Wade et ses ouailles, sinon il serait encore resté au PDS. Ce monsieur, ancien ministre de l'intérieur a participé a plusieurs coups tordus de Wade. Qui ne se rappelle du scandale du bureau de vote de Fatick? Qui avait convoqué la presse et le corps diplomatique au Meridien Président pour dénigrer Idrissa Seck, lui aussi ancien PM de wade? Qui avait déclare Wade vainqueur de l'élection de 2007 quelques heures après la fermeture des bureaux de vote? Qui attaquait le Président Dia, lorsque ce dernier critiquait Wade et son système? Ce n'est pas Tanor Dieng ou Aissata Tall Sall. Lui Macky Sall, tout le monde se rappelle de la sortie de Samuel Sarr dans la presse après avoir été démissionné de la DG de la SENELEC, lui l'ancien PM a accepté l'actuel ministre de l'énergie dans son gouvernement. Cela démontre tout simplement ce qu'est ce bonhomme: ce qui l'interesse c'est le pouvoir ou bien c'est un taupe de wade au BSS. Il faut que les leaders de benno se méfient de lui. Personne n'a oublie le coup de DLK entre les deux tours en 2000. A bon entendeur salut!!!!

4.Posté par sengenis le 01/12/2009 16:28
Si on n’a pas oublié le " coup de DLK" en 200 personne n'a aussi oublié le coup de Niasse en 2000 alors entre niasse et DLK qui a occupé les plus hautes fonctions dans le gouvernement de Diouf? Alors comme le PS a toujours peur du président Macky Sall au lieu de s'attaquer à Wade et à son pouvoir dictatorial le PS veut neutraliser les leaders de l'opposition. Mauvaise tactique! Oui car on ne peut pas arrêter la mer avec ses bras.
si le président Macky voulait rester au pds rien ne l'empêche car il suffisait de ne rien dire sur la gestion de l'anoci et de garder au chaud son fauteuil de président de l'assemblée mais ayant le sens de la république, il a préféré parler et lier sa parole au geste en demandant au prince de la république de donner les comptes aux représentants du peuple sur sa gestion de l'anoci.
L’homme se résume à cette phrase qui est sans son discours de démission du 09/11/2009 " qu'il faille me renier pour survivre, je dis non "


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter