Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Immigration: Donald Trump limoge la ministre intérimaire de la Justice hostile au décret

Le président américain Donald Trump a limogé la ministre par intérim de la Justice (acting attorney general, en VO) qui refusait l’application de son décret limitant l’immigration, alors que la vaste polémique suscitée par cette mesure se poursuit aux Etats-Unis et à l’étranger.



Immigration: Donald Trump limoge la ministre intérimaire de la Justice hostile au décret
Sally Yates, une fonctionnaire de l’ancienne administration Obama qui assurait l’intérim du ministre de la Justice, avait ordonné aux procureurs de ne pas défendre le décret de Trump. «La ministre intérimaire, Sally Yates, a trahi le département de la Justice en refusant d’appliquer un décret destiné à protéger les citoyens des Etats-Unis», a déclaré lundi la Maison Blanche dans un communiqué.
 
«Le président Trump a relevé Mme Yates de ses fonctions et a nommé Dana Boente ministre intérimaire dans l’attente de la confirmation par le Sénat de la nomination du sénateur Jeff Sessions», a annoncé la présidence. Le nouveau ministre intérimaire américain de la Justice, Dana Boente, a déclaré lundi dès sa nomination qu’il ferait appliquer le décret du président Donald Trump limitant l’immigration.
 
Boente a immédiatement annulé les instructions de Mme Yates. «Je donne instruction aux hommes et aux femmes du département de la Justice de faire leur devoir comme nous l’avons juré et de défendre les ordres légaux de notre président», a-t-il déclaré dans un communiqué.
 
«Faible sur les frontières»
 Dans son communiqué, la Maison Blanche qualifie Mme Yates de «faible sur les frontières et très faible sur l’immigration illégale». Sally Yates, qui était numéro deux du ministère sous l’administration Obama, avait mis en doute dans une note interne la légalité du décret.
 
Ce texte interdit temporairement l’entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays à majorité musulmane et de tous les réfugiés. L’exécutif déclare vouloir ainsi empêcher l’entrée aux Etats-Unis de "terroristes islamiques radicaux".

Libération.fr

Mardi 31 Janvier 2017 - 08:40


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Jean le 08/02/2017 06:56
Vous appelez ça une démocratie ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter