Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Incendie au Trésor public : que cachent les autorités à l’opinion ?



Un incendie s'est déclenché vendredi 4 octobre 2019 au 3e étage du bâtiment qui abrite le Trésor public où se trouve le bureau du Directeur général. Selon des témoignages recueillis sur place, c'est un des bureaux qui a pris feu. Les sapeurs pompiers, venus sur les lieux, ont su maîtriser le feu qui était sur le point de se propager.

Quelques minutes après, une autre voiture des sapeurs-pompiers est venue se garer devant la porte principale. S'en suit celle de la police scientifique. Le sous-préfet de Plateau Djiby Diallo était sur le lieu, tantôt il a passé des coups de fil, tantôt il a donné des instructions aux agents de sécurité. La vingtaine de journalistes a été invitée à s'éloigner de l'entrée du bâtiment.

A la grande surprise de tout le monde, la voiture du ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo est venue se plantée. Après quelques salutations entre M. Diallo et les agents de sécurité, il est entré dans le bâtiment où il est resté près d'un tour d'horloge. A sa sortie, on s'attendait à une déclaration, pour avoir des précisions sur l'incendie. Mais rien.

Le ministre s'est furtivement adressé aux journalistes (une dizaine de secondes). Difficile de décortiquer ce qu'il disait vu la distance qui le séparait de la presse. Cependant, on pouvait entendre un des membres de sa délégation dire: "la situation est sous contrôle", avant de tourner le dos.


 

A son départ les journalistes ont été invités à entrer dans le bâtiment pour prendre des images. Après vérification des cartes de presse, les policiers autorisent les hommes de médias à traverser la barrière devant la porte. Depuis plus de trentaine de minutes, journalistes et caméramen étaient tous en attente devant la porte où des policiers sont positionnés. L'accès a été autorisé a 12h10.

Ces événements laissent présager un certains nombre de doutes et de questionnements. Qu'est-ce qu'il nous cache ? L'incendie d'un simple bureau vaut-il le déplacement d'un ministre ? Pourquoi cette attente. Pourquoi une telle absence de communication ?

Une fois entrée, le constat montre que le feu a commencé au 3e étage pour toucher le 4e. Des travailleurs (cadres du Trésor public) et des agents de sécurité empêchent les journalistes de perdurer dans le bâtiment. Certains accès ne sont pas permis. Jusque-là, l'origine et les dégâts matériels ne sont pas dévoilés.


Salif Sakhanokho

Vendredi 4 Octobre 2019 - 13:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter