Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#Inondations - Le ras-le-bol des populations de Thiès-est face aux désagréments des dernières pluies

​L’effondrement d’un pan du mur du Cem El-Hadj Amadou Bâ, entre autres désagréments occasionnés par les dernières grosses pluies qui se sont abattues sur Thiès, a mis dans tous leurs états les fils du populeux quartier de Sampathé, dans la commune de Thiès-Est, regroupés au sein du mouvement « Appel à l’Union pour le Développement de Thiès» (AUDT). Selon ces derniers, « Thiès est malades de ses dirigeants ».



#Inondations - Le ras-le-bol des populations de Thiès-est face aux désagréments des dernières pluies
Au quartier Sampathé, dans la commune de Thiès-Est, le constat est amer au lendemain des fortes précipitations enregistrées ces derniers jours. Là aussi, des concessions ont été englouties par les eaux de pluies. Les populations, dans le désarroi total, sollicitent une aide d’urgence auprès des autorités compétentes afin que soit effectué le drainage des eaux et aussi mis en place un système de gavage des ravins. Face aux eaux stagnantes qui sont non seulement sources de maladies (paludisme) mais aussi favorisent l’apparition de nuées de moustiques qui ont envahi les maisons, les habitants n’ont plus que leurs yeux pour constater les dégâts. Face à une telle situation, les populations de la commune Thiès-Est, regroupées au sein du mouvement « Appel à l’Union pour le Développement de Thiès » (AUDT), alertent : « Thiès est malade de ses dirigeants ».

Ils plaident pour un « sursaut citoyen » afin de « sortir la cité du Rail du bourbier dans lequel elle s’est enlisée ». Mohammed El Bachir Guèye, coordonnateur de la structure, dénonce les « lenteurs » notées dans « l’intervention des autorités locales ». Il s’explique : « nous avions dès le départ alerté les autorités, sur le fait que l’eau continuait à abîmer le mur du Cem Sampathé, ce qui pourrait constituer un sérieux danger. A l’époque, beaucoup de bonnes volontés étaient prêtes à unir leurs forces pour trouver une solution au problème. Mais la configuration du système administratif et même politique de la cité ne nous avait pas facilité la tâche. On ne pouvait pas mener certaines opérations sans l’aval des autorités. Et pourtant on avait interpellé ces autorités compétentes aussi bien locales qu’étatiques (préfet), en vain ».

Les membres du mouvement « AUDT » sont donc d’autant plus en colère qu’« il n y a rien à Thiès. Aucune action concrète, palpable n’est à inscrire à l’actif de nos autorités locales. Tout le monde sait que Thiès va très mal, pour cette raison on s’est dit que si on reste les bras croisés, à ne rien entreprendre, le pire pourrait se produire. Aujourd’hui nous comptons accentuer toutes nos forces sur le développement communautaire, lequel souffre de beaucoup de manquements dans la commune Thiès-Est ». Le mouvement citoyen « AUDT » qui a remis ce week-end d’importants financements à certaines cellules de ses femmes, a décidé de s’impliquer sous peu dans la « chose politique ». à en croire son président, « désormais tous les décideurs à Thiès devront compter sur notre structure pour redorer le blason de la ville aux-deux-gares ». Les politiciens locaux sont donc avertis…

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter