Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Inondations centre Cfee Pikine: des enseignants exigent l’annulation des épreuves !

Les dernières précipitations enregistrées à Dakar ont eu des conséquences fâcheuses sur l’acheminement des épreuves du certificat de fin d’études élémentaires et le concours d’entrée en sixième dans certains centres d’examen de la banlieue. Plus précisément des centres : école Pikine 20 B, école Kabirou Mbodj, école Ibrahima Diaw, envahis par les eaux pluviales au moment où les candidats subissaient les épreuves. Dans ces centres d’examen, les présidents de jurys n’ont pas jugé nécessaire de suspendre ces épreuves. Malgré les eaux stagnantes, l’Ief (Inspection de l’éducation et de la formation) de Pikine a décidé de maintenir ces épreuves. Toutefois, quelques voix se sont levées pour exiger l’annulation pure et simple des épreuves dans ces centres d’examen.



Inondations centre Cfee Pikine: des enseignants exigent l’annulation des épreuves !
 Les images ont fait le tour des réseaux sociaux depuis vendredi dernier. Dans la banlieue, au centre école Pikine 20 B, élèves et enseignants ont pataugé dans l’eau lors du second jour de l’examen du Certificat de fin d’études élémentaires et du concours d’entrée en sixième. En dépit de ces mauvaises conditions qui prévalaient dans ce centre d’examen qui accueillait 193 candidats lors de ce deuxième jour d’examen, le président du jury avait décidé de laisser poursuivre les épreuves qui avaient déjà démarré.

Ces candidats ont ainsi subi les épreuves dans des salles inondées. Une situation que regrettent beaucoup d’enseignants. Ils parlent de violation d’une disposition fondamentale de la Constitution par le ministre de l’Education nationale. Certains de ces professionnels de la craie, à l’image de Babacar Mbaye Ngaraf — qui est aussi un politicien — demandent l’annulation de ces épreuves. « Il y a des mesures urgentes à prendre. C’est de démettre et de poursuivre même en justice le ministre de l’Education et son équipe pour violation manifeste d’une disposition fondamentale de la Constitution sénégalaise. Qui, à travers la loi d’orientation, garantit à tous les candidats les chances égales de réussite. Ce qui n’a pas été le cas pour ces centres d’examen inondés par les eaux » a fustigé l’enseignant Babacar Mbaye Ngaraf.

Gana Sène, Inspecteur d’académie de la banlieue de Dakar : « Les épreuves de Cfee seront maintenues » Une demande qui n’a toutefois aucune chance d’être satisfaite, si l’on en croit l’Inspecteur d’académie de la banlieue de Dakar. Gana Sène soutient ainsi que ces épreuves seront maintenues malgré ces dysfonctionnements. « L’Ief, en rapport avec le chef de centre, a analysé la situation. Le chef de centre a jugé opportun de poursuivre les épreuves qui avaient déjà démarré. Il s’agissait de la toute dernière épreuve. Il a jugé donc opportun de ne pas délocaliser le centre encore moins d’arrêter l’épreuve. Puisque c’est une épreuve qui devait se dérouler en même temps au niveau national. C’est donc après avoir analysé la situation, que le chef de centre a décidé de poursuivre l’épreuve » a expliqué l’Inspecteur d’académie de la banlieue de Dakar Gana Sène.

Ces épreuves ont été également maintenues pour d’autres centres d’examen également inondés de ce même département de Pikine notamment les écoles Kabirou Mbodj et Ibrahima Diaw.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 25 Août 2020 - 12:02


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter