Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Italie: le semi-marathon de Trieste sera finalement ouvert aux Africains



L’organisateur du semi-marathon de Trieste, nord-est de l’Italie, avait décidé cette année, au nom du refus de « l'exploitation » des coureurs africains, de n'inscrire que des Européens à la course du 5 mai, remporté en 2018 par le coureur de fond burundais Olivier Irabaruta. Mais cette décision discriminatoire, sans précédent, a soulevé un tel tollé que le sulfureux patron du semi-marathon a fait marche arrière samedi  27 avril au soir, en assurant que « les Africains seront aussi invités ».

Sans l’indignation quasi unanime du monde du sport et des partis politiques face à la décision annoncée par Fabio Carini, l’organisateur du semi-marathon de Trieste, cette année tous les athlètes africains auraient été exclus de l’épreuve.

Fabio Carini avait expliqué que ce choix était dicté par la « volonté de marquer le coup afin que soient prises des mesures pour en finir avec un commerce d’Africains qui sont exploités par des managers sans scrupules ».

La Triestine Isabella De Monte, membre du Parti démocrate et députée européenne a fustigé cette décision. « Attention, a-t-elle déclaré, nous sommes en train de revenir aux heures sombres ». Autrement dit, l'époque des lois raciales.

Pour sa part, le chef politique du Mouvement 5 étoiles, Luigi Di Maio a affirmé que ce n’est pas en excluant les Africains d’une compétition qu’on résout le problème. Quant à la Fédération italienne d’athlétisme, elle a annoncé l’ouverture d’une enquête. Et c’est une des raisons qui a poussé l’organisateur du semi-marathon à faire marche arrière.

Hervé Rayner, maître de conférences en sciences politiques à l’Université de Lausanne, ne voit là qu’une polémique supplémentaire volontairement mise en place par les proches de la Ligue au pouvoir.

L'organisateur de ce marathon est très, très proche de la Ligue de Salvini.

Pour lui également, « la présence de Salvini au pouvoir encourage certains acteurs en générant une sorte de sens de l'impunité pour un tas d'actes racistes ».

Rfi

Dimanche 28 Avril 2019 - 09:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter