Kenya: trois policiers tués par un engin explosif



Trois policiers kényans ont été tués mercredi par l'explosion d'un engin piégé au passage de leur véhicule dans l'est du Kenya, près de la frontière avec la Somalie, a-t-on appris de source policière. Les policiers se rendaient vers la grande ville régionale de Garissa, quand l'explosion a eu lieu, tout près du poste frontière de Liboi.

"Ils sont tous morts sur le coup après que leur véhicule eut heurté un engin explosif improvisé", a indiqué à l'AFP un responsable de la police locale, sous couvert d'anonymat.  
Shebab somaliens affiliés à Al-Qaïda

Un porte-parole de la police, George Kinoti, a confirmé les faits. "Il y a eu une attaque ce matin et nous avons perdu des policiers", a-t-il déclaré. L'incident n'a pas été immédiatement revendiqué, mais l'est du Kenya est une région agitée, où les islamistes somaliens shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont l'habitude de mener des attaques.  

Lundi, la police kényane avait mis en garde contre une activité accrue des islamistes dans la région.


Les militants islamistes "envoient des agents dans certaines parties de la région nord-est (du Kenya) pour disposer des IED (engins explosifs improvisés) sur les routes utilisées par nos patrouilles de sécurité, afin de contrecarrer nos opérations sécuritaires dans les zones frontalières", avait-elle indiqué dans un communiqué.

Plusieurs attentats meurtriers

Les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu à bout de bras par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).
    
Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebab, le Kenya a été la cible de plusieurs attentats meurtriers, notamment ceux du centre commercial Westgate à Nairobi (septembre 2013 - 67 morts) et de l'université de Garissa (avril 2015 - 148 victimes).

bfmtv.com

Mercredi 24 Mai 2017 - 13:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter