Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Keur Massar: Mansour Faye a procédé aux premiers Cash transfer pour les famille sinistrées



Le ministre du Développement Communautaire de l’Équité Sociale et Territoriale, Mansour Faye, a procédé mercredi aux premiers envois, via Cash Transfer, des 3 milliards destinés aux familles sinistrées. La cérémonie symbolique a eu lieu à Keur Massar. Une opération de réponse aux inondations a été conçue par la Délégation générale à la Protection Sociale et à la Solidarité nationale (DGPSN), et le Fonds de Solidarité National (FSN) pour fournir une assistance rapide et efficace aux ménages sinistrés impactés par les inondations. Selon Mansour Faye, c'est l’ensemble des sinistrés à l’échelle nationale qui sont concernés par cette aide.
 
« Au nom du président de la République je suis venu à Keur Massar, accompagné du Gouverneur de la région de Dakar, du préfet du Département, et du Sous-préfet pour lancer les opérations de Cash transfert destiné aux populations sinistrées de Keur Massar. C’est vrai que nous avons commencé ici, mais c’est l’ensemble des sinistrés à l’échelle nationale qui sont concernés par ces opérations de Cash transfert. Et ces ménages ou familles recevront chacun un montant, environ entre 100 000 F CFA et 200 000 F CFA, selon le sinistre », a déclaré Mansour Faye.
 
Le ministre a aussi rappelé à cet effet, que le président de la République à bien voulu dégager une enveloppe de 10 milliards de F CFA, dont les 7 milliards destinés à toutes les opérations de pompage, d’équipement des sapeurs-pompiers et des acteurs intervenant dans le processus. À en croire le ministre, les 3 milliards restant consistent à l’accompagnement social destiné aux sinistrées. En terme d’accompagnement, il évoque le Cash transfert, l’accompagnement en vivres, mais aussi d’achat de produits phytosanitaire, etc.
 
Poursuivant ces propos, il ajoute : « Ces ménages ont fait l’objet d’un ciblage bien défini. La troisième étape, c’est les investissements que l’Etat veut réaliser en termes d’infrastructures. Dans le cadre du programme de lutte contre les inondations, un budget prévisionnel de plus de 750 milliards avait été dégagé, composé de plusieurs étapes. Tel que l’aménagement du territoire, le relogement et la requalification, et 250 milliards en parti destinés aux opérations d’assainissement ».
 

 



Mercredi 16 Septembre 2020 - 23:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter