Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L’Agent comptable avertit le recteur de l’UCAD : « je ne pourrai plus continuer à exécuter les dépenses en dehors des salaires »

A cause de la non-approbation du budget, l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar est confrontée à des problèmes financiers. Du coup, l’Agent Comptable Particulier (ACP) a décidé de suspendre toutes les autres dépenses en consentant de payer juste les salaires.



L’Agent comptable avertit le recteur de l’UCAD : « je ne pourrai plus continuer à exécuter les dépenses en dehors des salaires »
C’est une situation financière très tendue que l’ACP de l’UCAD a relevé dans un courrier daté du 22 août 2013 et adressé au président de l’Assemblée de l’université. « A ce jour, le budget de l’Université et la plupart des budgets des établissements qui la composent ne sont toujours pas approuvés, a-t-il fait savoir dans sa note dont le Syndicat des Enseignants du Supérieur (SAES) et le Syndicat Unique et Démocratique des Enseignants du Sénégal (SUDES) sont ampliataires.
 
Toujours dans son courrier parcouru par le journal « Le quotidien », l’ACP, légaliste, informe au recteur Saliou Ndiaye qu’il ne peut plus continuer à ordonner ses dépenses comme si de rien n’était. « Continuer à exécuter des dépenses sur de tels budgets constitue une violation de l’article 36 du régime financier des universités et met en jeu la responsabilité de l’Agent comptable que je suis », a-t-il servi.
 
Par conséquent, se désole l’ACP, « devant une telle situation, pour le moins inédite, je suis au regret de vous informer que je ne pourrai plus, désormais continuer à exécuter les dépenses en dehors des salaires (…) Les mandats relatifs aux primes de recherche, aux voyages d’étude et aux heures complémentaires seront bloqués jusqu’à la formalité d’approbation ».
 
Une situation qui risque de plonger l’université de Dakar dans une instabilité qui y règne déjà en maître. De quoi inciter le SAES à convoquer une Assemblée Générale (AG) vendredi prochain pour se pencher sur cette situation qu’il juge grave et préoccupante.
 


Jeudi 29 Août 2013 - 13:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter