Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L'organisation EI revendique la décapitation de l'otage Peter Kassig

L'organisation terroriste a annoncé dimanche 16 novembre avoir exécuté l'otage américain Peter Kassig, enlevé en 2013 en Syrie. Elle a diffusé une vidéo d'une quinzaine de minutes sur internet montrant un homme masqué, debout à côté d'une tête tranchée, affirmant avoir décapité Peter Kassig.



Peter Kassig, ancien ranger et otage de l'organisation Etat islamique. DR
Peter Kassig, ancien ranger et otage de l'organisation Etat islamique. DR

Son visage était apparu à la fin de la vidéo de la décapitation du Britannique Alan Henning, et les djihadistes promettaient de lui faire subir le même sort. Peter Kassig, un travailleur humanitaire de 26 ans, était détenu depuis un an en Syrie.

Ancien ranger de l'armée américaine, il avait combattu en Irak, avant de monter une association d'aide aux Syriens. Début octobre, après l'assassinat d'Alan Henning, les parents de Peter Kassig avaient imploré les ravisseurs de leur fils de le libérer, dans une vidéo mise en ligne sur Youtube.

«C'est Peter Edward Kassig, un citoyen américan»

Ce dimanche matin, l'organisation a annoncé avoir décapité le jeune homme. Contrairement aux précédents assassinats filmés, l'enregistrement ne montre pas la décapitation, mais un homme, le visage masqué, se tenant debout, une tête couverte de sang à ses pieds.

«C'est Peter Edward Kassig, un citoyen américain», dit-il avec un accent britannique. L'authenticité de cet enregistrement, diffusé sur un site jihadiste et via des fils Twitter utilisés par l'organisation Etat islamique, n'a pu être vérifié dans l'immédiat. Si c'est bien Peter Kassig, il s'agirait du 5e otage occidental assassiné par le groupe terroriste depuis août dernier. 

Décapitation de masse de soldats syriens

L'organisation a également revendiqué dans la même vidéo la décapitation d'au moins 15 soldats syriens. Les images montrent des jihadistes et des soldats marchant par deux, les uns derrières les autres. Les jihadistes se saisissent ensuite chacun d'un long couteau avant de plaquer leur victime respective au sol et de la décapiter.

 
 
 
 
  •  

Rfi.fr

Dimanche 16 Novembre 2014 - 11:55