Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L'un des cerveaux de Google part chez le chinois Xiaomi

Le géant américain de l'internet Google a perdu l'un de ses cerveaux, Hugo Barra, qui était l'un des dirigeants de la branche Android et va s'occuper du développement international du fabricant chinois de smartphones Xiaomi.
"Après près de cinq années et demies chez Google et près de trois ans en tant que membre de l'équipe Android", le système opérationnel pour appareils mobiles de Google, "j'ai décidé de commencer un nouveau chapitre de ma carrière", explique M.
Barra dans un message sur le réseau social Google +.



L'un des cerveaux de Google part chez le chinois Xiaomi
"Dans quelques semaines, je vais rejoindre l'équipe de Xiaomi en Chine pour l'aider à développer son incroyable portefeuille  de produits et ses activités au niveau mondial, en tant que vice-président de Xiaomi international", ajoute-t-il. 
"J'ai hâte de démarrer ce nouveau défi et je suis particulièrement heureux à l'idée de continuer à contribuer à la croissance de l'écosystème Android", a-t-il conclu.
Android est un système opérationnel pour appareil mobiles conçu par Google et qui fonctionne sur de nombreux téléphones multifonctions et tablettes comme le téléphone Samsung Galaxy Nexus ou la tablette Xoom de Motorola.
Xiaomi, créé en 2010, fabrique des téléphones Android pour le marché chinois. Il a lancé son premier téléphone en 2011 et est surtout présent en Chine continentale. 
?Hugo sera responsable du développement des activités internationales de Xiaomi et des partenariats stratégique avec Android", a commenté Xiaomi dans un message sur le site de microblogs Twitter.
"Nous souhaitons le meilleur à Hugo Barra. Il nous manquera et nous sommes enchantés qu'il reste dans l'écosystème Android", a commenté un porte-parole de Google dans un communiqué.
M. Barra, diplômé d'un master en informatique et ingénierie électrique du Massachusetts Institute of Technology (MIT), a grimpé les échelons au cours de ses cinq années chez Google pour devenir l'un des dirigeants de la branche Android. 
Il était désormais l'un des visages du groupe et montait régulièrement sur scène pour présenter devant des parterres d'analystes et journalistes les nouveaux modèles du groupe. Avant Google, il travaillé chez Netscape, Walt Disney et McKinsey.
John Kessler, analyste technologique de S&P Capital IQ, relativise l'impact du départ de M. Barra "pour Google ou même Android", estimant qu'il est plus significatif pour Xiaomi. 
"C'est une entreprise non cotée relativement nouvelle qui a attiré beaucoup d'attention et d'enthousiasme sur ses produits et sa rapide croissance", ajoute M. Kessler. 
"Le fait qu'ils parviennent à débaucher un haut dirigeant de Google et qu'ils annoncent publiquement qu'ils veulent développer leurs activités hors des frontières de la Chine témoigne de leur ambition", conclut-il.
Selon EnfoDesk/Analysus Xiaomi représente 2,5% du marché chinois des smartphones.
L'action de Google prenait 1,29% à 859,49 dollars vers 15H40 GMT à Wall Street.
Les téléphones multifonctions sous système Android continuent à creuser leur avance face au pionnier iPhone d'Apple. Dans une étude publiée début août, le cabinet spécialisé IDC indiquait que la part de marché mondiale des Android atteignait 79,3% au deuxième trimestre alors que celle de l'iPhone a reculé à 13,2% contre 16,6% un an plus tôt.
IDC estimait toutefois dans cette étude qu'Apple devrait regagner le terrain perdu lorsqu'il lancera un nouveau modèle d'iPhone, alors que l'iPhone 5 date de près d'un an.




Samedi 31 Août 2013 - 14:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter