"LD-Debout" convoque un Congrès: la démarcation actée à partir de janvier 2018



« LD-Debout  » campe sur sa position. « Nicolas Ndiaye et son clan ont trahi les principes et les valeurs qui fondent notre commune appartenance à la Ligue Démocratique, en choisissant pour leurs seuls intérêts du moment de profiter des avantages et des privilèges du système autant que possible, et tant que cela est possible », assène le Comité de pilotage tout en déclarant qu’ils (Nicolas Ndiaye et son clan) constituent une petite minorité et qu’il convient de mettre un terme à leur entreprise, entretenue à dessein et qui ne profite qu’à eux ».
 
« Heureusement que leur influence sur les bases du parti est si minime, et qu’en soit leur participation réelle au développement du parti si dérisoire. En effet, personne, d’entre eux, ne dirige ni comité de base, ni section de commune, encore moins de fédération départementale, à commencer par le «cerveau», le secrétaire général par intérim et le porte parole. Par contre, c’est évidemment tout le contraire des leaders de LD – Debout qui sont tous, pour l’essentiel, membres de la Direction du parti, secrétaire général de fédération départementale et animateur de base politique », lance LD-Debout qui dit « regrouper aujourd’hui l’écrasante majorité des militants de la Ligue Démocratique, réunis dans près de trente (30) fédérations départementales et dans plus de 300 sections de  communes à travers le pays. Des sections et des fédérations qui sont toutes dotées d’assemblées délibératives et d’organes exécutifs ».

Sous ce rapport, émet ladite partie, « LD - Debout dispose d’une majorité absolue dans le parti et de la légitimité requise pour envisager, souverainement, de poursuivre l’aventure de la Ligue Démocratique au service du Sénégal et de l’Afrique, avec ou sans eux ». « Ainsi, après de larges consultations, le Comité de Pilotage de LD – Debout a décidé d’engager, de manière concertée mais résolue et irréversible la préparation et la convocation du huitième congrès ordinaire de la Ligue Démocratique dans un délai de deux mois », lit-on dans le communiqué parvenu à PressAfrik.com.

C’est dans cette perspective qu’une conférence nationale, spécialement convoquée à cet effet, se réunira à Dakar, le samedi 6 janvier 2018, en vue de statuer sur toutes les questions liées l’organisation et à la bonne tenue du congrès. Elle regroupera les militants Debout du Bureau politique, les secrétaires généraux de fédération, les représentants des organisations intégrées des jeunes, des femmes et des cadres, ainsi que les pilotes de la rectification des fédérations où les secrétaires généraux sont encore entretenus par la compromission historique.

D’ores et déjà, le Comité de Pilotage procédera à l’édition de nouvelles cartes de membre du parti, dont la mise en vente sera effective dès la semaine prochaine, à l’organisation de missions et à la tenue d’assemblées générales d’information et de partage sur l’ensemble du territoire national et à l’installation du Comité national préparatoire du huitième congrès ordinaire de la Ligue Démocratique. 


Mercredi 20 Décembre 2017 - 17:30




1.Posté par Le Jallarbiste le 08/01/2018 16:39
Celui qui est majoritaire dans un parti et qui contrôle 300 sur les 350 sections que compte le parti, n’a pas besoin de créer un mouvement fractionniste pour exister! Il y a anguille sous roche et il se trouve que l’anguille est plus grosse même que la roche! J’avais annoncé que les loups aux dents longues vont sortir du bois, un d’entre eux est sorti et s’est affiché à la conférence nationale du mensonge et de la couardise de cette ld debout; reste l’autre loup qui est toujours tapi dans l’ombre et qui attend que tout soit clair pour oser s’afficher! Courir sur une terrasse peut durer dans le temps mais pas dans l’espace! Le mensonge ne fait pas long feu!
Je précise que Mamadou Ndoye n’atterrit pas à ld debout car il en est l’instigateur, l’initiateur, le père fondateur avec son compère et tuteur politique!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter