Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



LU ËPPE TUURU: «Avenir, Senegaal bi ñu bëgg» soutient «Y’en a marre»



«Suite à l’annonce du Mouvement Y’en A Marre d'organiser une manifestation le 7 avril 2017 à la place de l'Obélisque, des cercles et appendices du pouvoir en place se sont dépêchés de déposer à la préfecture de Dakar une demande de marche le même jour et au même endroit. Cet acte ridicule n'a d'autre objectif que de saborder la volonté légitime de citoyens qui ne souhaitent rien d'autre  que d’exprimer leur opinion sur la marche de leur pays», fulmine le Secrétariat Politique de la plateforme. 

«Avenir, Senegaal bi ñu bëgg» dénonce par ailleurs «un acte antirépublicain et antidémocratique qui traduit la forte propension du pouvoir à refuser toute prise de parole publique contraire à ses fausses certitudes, ses vérités biaisées et ses piètres résultats économiques et sociaux après plus de cinq ans de gestion». 


Selon Me Mame Adama Gueye et Cie, «coutumiers de ces faits récurrents de violation des droits et libertés acquis de haute lutte par le peuple sénégalais, le pouvoir et la coalition qui l'accompagne espèrent ainsi bâillonner le peuple Sénégalais et étouffer toutes les formes de contestation. Mais c'est peine perdue». 

A les en croire, «la marche du Peuple sénégalais vers une République refondée et un Etat de droit est irréversible et aucun apprenti dictateur ne pourrait remettre en cause une telle dynamique». 

En ce sens, la Plateforme attire «l'attention du Président de la République sur le fait que sa responsabilité serait engagée en cas de troubles graves, de violences ou de crimes» et apporte «son soutien au Mouvement Y’en a Marre et à tous les jeunes patriotes qui, depuis des années, se dressent devant toutes les formes de forfaitures, au prix d'importants sacrifices familiaux et sociaux, guidés  qu'ils sont par leur esprit citoyen et leur amour de la Nation, s'offrant même en exemple à d'autres jeunes africains, qui, comme eux, n'en peuvent plus de vivre dans une démocratie au rabais…». 


Samedi 1 Avril 2017 - 14:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter