Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La France annonce la mort d’un haut cadre jihadiste au Mali

La France a annoncé vendredi avoir « neutralisé » au Mali Ba Ag Moussa, un cadre opérationnel jihadiste de tout premier plan lié à al-Qaïda, dont le nom était associé ces dernières années à de nombreuses attaques dans la région.



La France annonce la mort d’un haut cadre jihadiste au Mali
La nouvelle tournait depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et dans la presse internationale. La ministre des Armées Florence Parly a confirmé ce vendredi dans un communiqué la mort de Ba Ag Moussa  au Mali, dans la région de Ménaka.

L'opération menée par la force Barkhane remonte à mardi 10 novembre en fin de journée, indique le communiqué. L'armée française a « neutralisé » Ba Ag Moussa, également appelé Ba Moussa Diarra, et décrit comme le « chef militaire » du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) et « l'un des principaux adjoint de son chef Iyad Ag Ghali  ».

Florence Parly a salué une opération engageant « d'importants moyens de renseignement ainsi qu'un dispositif d'interception composé d'hélicoptères et de troupes au sol ».

 

Les forces armées françaises ont neutralisé un haut cadre d'Al-Qaïda, ce 10 novembre au Mali. Je félicite nos militaires pour ce succès qui prive Iyad Ag Ghali d'un de ses principaux adjoints. Leur engagement, leur courage et leur abnégation nous rendent forts et fiers. pic.twitter.com/dx6JRgw3HJ
  Florence Parly (@florence_parly) November 13, 2020

Son nom était associé ces dernières années à de nombreuses attaques contre les forces maliennes et internationales. Il était donc considéré comme un des principaux chef jihadistes au Mali selon le communiqué, qui précise qu'il était notamment chargé des nouvelles recrues.
Ancien colonel de l’armée malienne et figure de la cause indépendantiste touareg, « Bamoussa » avait fini par rejoindre en 2012 les rangs d’Ansar Dine puis du GSIM, liés à al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Rfi

Vendredi 13 Novembre 2020 - 08:27


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter