Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La France enregistre un record de vaccinations après les annonces d'Emmanuel Macron

Près d'un million de Français se sont rués sur les rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19 après les annonces lundi soir du président Emmanuel Macron, favorablement accueillies, et qui rendent de facto la vaccination nécessaire pour continuer à avoir une vie sociale normale.



Record battu. Au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron sur la mise en place de nouvelles mesures face à la menace d'une quatrième vague, 792 339 injections ont été comptabilisées en fin d'après-midi pour la seule journée de ce mardi. Plus tôt, le site de réservation Doctolib avait indiqué que « 926 000 Français ont pris un rendez-vous de vaccination » lundi soir.
 
Dimanche, 66% des plus de 18 ans avaient reçu au moins une dose de vaccin et 51% étaient entièrement vaccinés. Face à la progression du variant Delta, plus contagieux, le gouvernement a donc sorti les grands moyens pour accroître la couverture vaccinale.
 
« La vaccination n'est pas tout de suite obligatoire pour tout le monde, mais nous allons étendre au maximum le passe sanitaire pour pousser le maximum d'entre vous à aller vous faire vacciner », a déclaré lundi le chef de l'État. Le passe sanitaire (vaccination complète, test négatif) sera ainsi obligatoire dès le 21 juillet pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, puis dans les restaurants et transports longue distance à partir d'août.
 
Dans le cadre du passe sanitaire, la vaccination sera reconnue comme complète en France une semaine après l'injection de la deuxième dose, et non plus deux. « Au niveau de l'harmonisation européenne, le travail reste à faire, a toutefois prévenu le ministre de la Santé Olivier Véran, ce mardi soir sur France 2. Donc actuellement pour voyager au sein de l'UE il faut être vacciné depuis deux semaines. »
 
Perplexes
Cette extension du passe sanitaire, mais aussi la vaccination obligatoire pour certaines professions, autre mesure phare annoncée lundi, sont approuvées par une majorité de Français, selon un sondage publié mardi. Elles recueillent également un large assentiment au sein de la classe politique. Certains, toutefois, se montrent perplexes. « Qui va contrôler les passes sanitaires dans les restaurants ? Les contrôleurs SNCF vont-ils aussi devoir contrôler les passes sanitaires ? s'interroge ainsi le député du Rassemblement national Sébastien Chenu. Cela va certainement engendrer un certain nombre de conflits dans le quotidien. »
 
Certains préparent déjà la bataille suivante, qui pourrait se dérouler devant le Conseil constitutionnel, à l'image du député La France insoumise Bastien Lachaud qui évoque « une rupture d'égalité entre citoyens ». Sur les réseaux sociaux, certains dénonçaient aussi une atteinte aux libertés, notamment au sujet de l'obligation vaccinale pour les soignants et les personnes côtoyant des personnes vulnérables.
 
Le gouvernement a par ailleurs annoncé qu'il allait intensifier ses efforts pour aller au plus près des personnes âgées non vaccinées et leur proposer l'injection, dans le cadre du dispositif « aller vers » qui s'appuie notamment sur les associations et les centres d'action sociale. Le conseil scientifique, qui guide l'exécutif dans sa gestion de la crise, s'est en effet dit préoccupé par le niveau de vaccination des « plus de 60 ans et des personnes à risque entre 40 et 60 ans ».
 
Les adolescents exemptés pour l'été
Les adolescents de 12 à 17 ans seront quant à eux exemptés de passe sanitaire jusqu'au 30 août dans les lieux où il sera exigé à partir du 21 juillet, a annoncé ce mardi soir le ministre de la Santé Olivier Véran. Cette dérogation a été décidée pour « ne pas gâcher les vacances des familles », a indiqué le ministre. « Pour eux le passe sanitaire s'appliquera dans tous les endroits où il s'applique, à compter du 30 août ». Avant cela, les adolescents devront « toujours conserver le port du masque là où ce sera nécessaire », a-t-il souligné.
 
Les salariés des établissements qui reçoivent du public devront quant à eux avoir reçu leur première dose de vaccination au plus tard le 1er août, a encore indiqué le ministre de la Santé. « Sans quoi à compter du 30 août, ce sera un test tous les deux jours s'ils veulent continuer à travailler ».
 
Les autorités vont aussi prolonger du 30 septembre au 31 décembre le régime transitoire d'état d'urgence sanitaire qui permet notamment d'ordonner confinements et autres mesures de restrictions (circulation des personnes, accès aux établissements recevant du public...) au plan local. Un projet de loi en ce sens sera présenté en Conseil des ministres le 19 juillet.
 
Près de 7 000 contaminations Covid-19 ont été recensées ces dernières 24 heures, un niveau plus vu depuis début juin, a indiqué mardi Santé publique France. C'est presque deux fois plus qu'il y a une semaine. Le taux de positivité (pourcentage de personnes testées positive sur l'ensemble des personnes ayant réalisé un test) monte à 1,2% contre 0,8% il y a une semaine.

RFI

Mercredi 14 Juillet 2021 - 09:30


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter