Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM





PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)







La MOE/UE reste au Sénégal dans l’optique d’un second tour


Rédigé le Mardi 28 Février 2012 à 19:36 | Lu 591 commentaire(s)


La Mission d’observation électorale de l’Union européenne a annoncé, mardi à Dakar, qu’elle va rester au Sénégal avec ses 90 observateurs dans l’optique de l’organisation d’un second tour de la présidentielle et ce jusqu’à la proclamation définitive des résultats.


La MOE/UE reste au Sénégal dans l’optique d’un second tour

« Dans l’optique d’un second tour qui se profilerait à l’horizon, vu les premières tendances qui se dégagent des commissions départementales de recensement des votes et de la déclaration du Chef de l’Etat, les observateurs vont rester sur le terrain », a assuré le Chef de la mission, Thijs Berman.

La MOE a rendu public, mardi lors d’un point de presse, l’ensemble des observations faites à ce jour et relatives au processus électoral de la présidentielle du 26 février 2012.

Interpellé sur les points identifiés pouvant faire l’objet de rectifications avant la tenue d’un probable second tour qui se dessine en attendant la publication des résultats provisoires par la Cour d’Appel de Dakar, la mission a souhaité que « la liberté de manifester soit garantie, s’il y a un second tour ».

Il a rappelé que la plupart des observations se réfèrent à la période pré-électorale, au cadre juridique, à la validation des candidatures. Pour le second tour, a ajouté le Chef adjoint de la mission, Tommaso Caprioglio.

Pour lui, « il faudrait encore renforcer la présence des mandataires des candidats, même s’ils sont deux au second tour, pour apaiser le climat dans le pays ».

Il a encouragé les partis politiques à s’organiser dans ce sens dans le futur. « Ce n’est pas un mince défi de mobiliser autant de mandataires pour plus 11 000 bureaux de votes, mais plus il y a de mandataire, plus la transparence du scrutin est assurée pour une issue apaisée », a relevé M.Caprioglio.

Malgré « certaines imperfections » notées au cours du scrutin comme l’ouverture tardive de certains bureaux de vote ou encore l’absence de vérification de l’encre sur le doigt de l’électeur, « des indications de fraude » n’ont pas été relevées par les observateurs déployés sur le terrain.

La mission d’observation est une instance indépendante de l’Union européenne, du Conseil des ministres et du Parlement européen.

Source APS





Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports