Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La PLADH exige la libération sans condition de Kémi Séba et de Guy Marius Sagna



La PLADH exige la libération sans condition de Kémi Séba et de Guy Marius Sagna
Dans un communiqué envoyé à PressAfrik, la Plateforme africaine pour le développement et les droits humains qui s’est réunie ce lundi à Dakar au Sénégal, demande la libération et sans condition de Kémi Séba qui n’a fait que dénoncer l’attitude de certains dirigeants Africains qui sont près à sacrifier leur peuple au profit des intérêts occidentaux. Elle va engager un avocat pour défendre Kémy Séba qui est sous la menace d’une expulsion. 

"Notre compatriote africain, Kémi Seba leader de la lutte pour l’autodétermination de l’Afrique a dû passer encore une nuit dans les locaux de la gendarmerie de Ouagadougou au Burkina Fasso. En effet, sa présentation au procureur pour savoir les charges qui ont été retenues contre lui, n’a pas pu se tenir ce lundi, informe le document.

Selon le représentant de la PLADH au Burkina, la gendarmerie enquête sur les déclarations de Kémi Seba lors d’une conférence sur le franc CFA tenue le samedi dernier à l’université de Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou. Ses propos, selon son avocat, sont qualifiés « d’injures au chef de l’État burkinabè, d’incitation à la violence et de démoralisation des forces en lutte contre le terrorisme ». 

Par ailleurs, l’arrestation de l'activiste Guy Marius Sagna au Sénégal a été également au cœur des discussions lors de cette réunion de Dakar qui précède celle d’Abidjan de la PLADH en Octobre dernier. Ainsi, la PLADH est très préoccupée par l’arrestation et le placement sous mandat de dépôt de l’activiste de l’organisation FRAPP FRANCE DEGAGE et de 7 autres personnes suite à une manifestation pacifique organisée devant le palais présidentiel à Dakar le vendredi 29 Novembre 2019 pour protester contre l’augmentation du prix de l’électricité.

La PLADH fait rappeler au gouvernement du Sénégal et à son Président de la république, que la liberté d’expression et la liberté de rassemblement pacifique sont garanties par la Constitution du Sénégal et des traités régionaux et internationaux des droits humains dont l’Etat du Sénégal est partie. Et demande par conséquent la libération immédiate et sans condition de Mr Sagna et ses codétenus.

Sur la situation politique en Côte d’Ivoire, la PLADH appelle à la sérénité aux différents responsables politiques, mais surtout le chef de l’Etat garant de la paix et de la sécurité de tout le peuple Ivoirien dont Guillaume Soro menacé d’un mandat d’arrêt.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 24 Décembre 2019 - 15:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter