PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




La Renaissance du Bénin élit un nouveau président lors d'un congrès contesté

L'ancien président de la Cour suprême Abraham Zinzindohoué a été élu nouveau président du parti la Renaissance du Bénin, lors d'un congrès contesté à Abomey. Tenu par le camp des frondeurs qui appellent toutes les personnalités exclues ou qui ont quitté le parti ces derniers temps à revenir, ce congrès a aussi entériné l'exclusion du président du mouvement Lehady Soglo, fils de l'ancien chef de l'Etat Nicéphore Soglo. Une décision qui avait déjà été annoncée il y a un mois.



Que reprochaient les frondeurs de la Renaissance du Bénin (RB) à Léhady Soglo, le président du parti ? « On lui reproche la gestion autoritaire, cavalière, la mauvaise gestion des hommes, le refus d’organiser le congrès, le refus de mettre en synergie le parti avec les aspirations de la base », énumère Gildas Agonka, nouveau porte-parole du parti désigné lors du congrès de ce week-end.
 
Un congrès qui a donc entériné l'exclusion de Lehady Soglo du parti et vu la désignation de son remplaçant, Abraham Zinzindohoué.
 
Mais pour le camp de Lehady Soglo, ce congrès est un non-événement. « Il n’a pas eu lieu », dit même son entourage, qui assure qu’il n'a pas été convoqué dans les règles fixées par les statuts. Ces décisions n'engagent que ceux qui les ont prises et répondent à des intérêts personnels, insiste l'entourage du président contesté et exclu ce week-end.

Rfi.fr

Lundi 26 Juin 2017 - 03:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter