Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La distribution de l'Aide alimentaire s’est faite dans la cacophonie à Louga

​Attendu depuis un peu plus de deux mois, le quota de l’aide alimentaire alloué à la région de Louga est enfin arrivé ces derniers jours dans la commune et le département éponyme et aussi dans les départements de Linguère et Kébémer. Cependant, les opérations de distribution en cours sont partout marquées par des couacs entraînant beaucoup de confusions et de déceptions.



 A Louga, les opérations de distribution ont démarré partout dans les centres de distribution dédiés. Ainsi les commissions en charge de ces opérations de distribution sont à pied d’œuvre sous la supervision des autorités administratives, notamment les préfets et sous-préfets agissant eux-mêmes sous les ordres du gouverneur de région El Hadj Bouya Amar. Ces couacs sont liés aux documents de base de la distribution qui sont des listes de recensement des ciblages et qui ont comporté beaucoup d’irrégularités et d’anomalies. Ce qui a suscité beaucoup de confusions et de déceptions chez des populations laissées en rade dans la distribution.

C’est le cas de certains habitants des quartiers Touba Seras, Medina Salam, Medina Garage et Ndiang mba Mbogji entre autres. Abdoulaye Sow, Khoudia Seck, Ndèye Lo, parlant au nom de leurs mandants, ont dénoncé pour les déplorer ces irrégularités et anomalies qui ont entaché le déroulement de ces opérations. Ils ont aussi décrié le choix porté sur certains bénéficiaires qui ne sont pas à proprement parler vulnérables et ce à leur détriment. La présence de trois catégories de listes est à l’origine de beaucoup de ces manquements.

Confusions autour des listes
Ces listes sont constituées d’abord en priorité par celle du Registre national unique (RNU), puis celle du maire Moustapha Diop et enfin celle des personnes qui s’estiment être laissées en rade parce que ne figurant ni dans l’une, ni dans l’autre listes et qui, en conséquence, devaient figurer sur la liste additive complémentaire. Rappelons que les kits alimentaires remis aux bénéficiaires sont composés de riz, d’huile, de savon, de sucre et de pâtes alimentaires. Les opérations de distribution qui ont démarré jeudi dernier à Louga vont bientôt s’achever en laissant derrière elles déception désolation et désarroi chez certains habitants. Lesquels se présentaient chaque jour dans les centres de distribution avec l’espoir de recevoir leur part et qui en définitive rentraient régulièrement bredouilles. Cet état de fait s’explique en grande partie par une demande qui dépasse de loin l’offre. Il ne pouvait donc en être autrement malgré l’importance des efforts déployés par l’Etat pour venir en aide aux couches vulnérables impactées économiquement par la pandémie de la Covid-19.

Sur un autre plan relatif au COVID19, la distribution des denrées a entraîné des rassemblements massifs dans les différents centres où donc les mesures barrières n’ont pas été respectées. Beaucoup de personnes qui se bousculaient n’avaient pas de masques. Il n’y avait pas non plus de thermoflashs, de gel hydro-alcoolique encore moins d’eau et de savon. Encore une fois, la bousculade au niveau de ces centres a entraîné le brassage des personnes sans tenir compte des mesures de distanciation physique d’où des risques de contamination auxquels étaient exposées les personnes présentes.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 18 Juin 2020 - 10:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter