Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La femme de Birima Mangara attrait à la barre son ami entrepreneur pour "abus de confiance"

Ali Doucouré est dans les liens de détention pour abus de confiance. Il lui a été reproché d'avoir détourné la somme de 25 millions FCFA pour la construction d'un immeuble R+6.



La femme de Birima Mangara attrait à la barre son ami entrepreneur pour "abus de confiance"
Madjiguène Chanel Diongue connue sous le nom de « Maguy Chanel », épouse de l'ancien ministre Birima Mangara, poursuit Ali Doucouré, entrepreneur et propriétaire de la société « Ali BTP » pour abus de confiance. Il lui est reproché d’avoir détourné 25 millions de FCFA destiné pour la construction d’un immeuble R+6 sur une assiette foncière de la mère de Madjiguène.
 
Selon la plaignante, Ali Doucouré était son camarade de classe de quatrième. Elle a vu Doucouré sur Facebook qui présentait des projets de maisons et elle a eu confiance en lui parce qu’il était son ancien camarade de classe et que sa famille le connaît très bien.

Elle a fait part à Ali Doucouré d’un projet de construction d’un immeuble sur l’assiette foncière de sa mère, ce que Doucouré a accepté.
 
Madjiguene lui a remis une avance de 25 millions FCFA pour le démarrage des travaux.
Depuis qu’il a reçu la somme de 25 millions, Ali a du mal à démarrer les travaux. Madjiguène s’en est ouverte à lui, constatant les subterfuges de Ali, elle décide de porter plainte contre Ali.
 
Attrait à la barre du tribunal de grande instance, Ali Doucouré admet que quand il a commencé à construire, la Mairie lui a sommé d’arrêter pour défaut de permis de construire et argue que le terrain en question à un problème. Il souligne que la mère de Madjiguène n’est pas propriétaire du terrain et que celui-ci appartient à une autre personne.
 
 Madjiguene balaie d'un revers de main les allégations de Doucouré et affirme que le site n'a pas de problème. Elle soutient que le litige sur le terrain a été réglé depuis 2014 et qu'elle lui a remis un état de droit réel de 2020 établie au nom de sa mère. Madjiguene demande qu'Ali lui restitue ses 25 millions FCFA.
 
Quand le juge demande à Doucouré pourquoi il n'a pas restitué la somme de 25 millions FCFA vu qu'il n'a rien construit. Il lui répond que c'est à cause de la Covid-19, il n'a pas travaillé et qu'il était dans les dispositions pour restituer l'argent à Madjiguene en 5 tranches mais la plaignante lui a opposé un niet catégorique et demande la restitution des 25 millions.
 
Maître Bamba Cissé, avocat de Madjiguene estime que c'est un abus de qualité. Il demande de le déclarer coupable pour abus de confiance et qu'il soit condamné. La partie civile réclame la somme de 50 millions FCFA.
 
Le Procureur est revenu sur les dispositions de l'article 383 du code pénal et admet qu'il y a eu violation flagrante des obligations contractuelles et abus de confiance. Il requiert une peine d'emprisonnement ferme de 6 mois.
 
Les conseils de la défense plaident un renvoi des fins de la poursuite sans peine ni dépens.
 
Le délibéré du juge est attendu le 29 avril prochain.

Moussa Ndongo

Jeudi 22 Avril 2021 - 17:19


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter