Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La solidarité sino-africaine est la clé de la guerre mondiale contre le COVID-19, selon un expert kenyan



La solidarité sino-africaine est la clé de la guerre mondiale contre le COVID-19, selon un expert kenyan
La solidarité sino-africaine est la clé de la guerre mondiale contre le COVID-19, a déclaré dimanche un universitaire kenyan.

Peter Kagwanja, PDG de l'Africa Policy Institute, un groupe de réflexion régional, a déclaré dans un commentaire publié dans le Sunday Nation que la zone du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), qui compte environ 35% de la population mondiale, constitue le plus grand bloc de solidarité mondiale contre la pandémie de COVID-19.

"Ce bloc de solidarité contribue immensément aux efforts mondiaux visant à éloigner la pandémie de certains des pays les plus pauvres du monde", a écrit M. Kagwanja.

Il a fait remarquer qu'avec les capacités de santé publique les plus faibles au monde, l'Afrique était une cible facile pour une nouvelle vague de COVID-19.

Selon l'expert, malgré le nombre relativement faible de cas confirmés de COVID-19 en Afrique, la solidarité est toujours nécessaire pour contenir le virus, qui tourne sa fureur sur le continent.

"La solidarité avec la Chine, le premier pays à être touché par le COVID-19, aidera le continent à surmonter la pire crise de santé publique de ces dernières décennies", a écrit M. Kagwanja.

Il a fait remarquer qu'après le déclenchement de la crise en Chine, l'Afrique et le monde avaient fait preuve de solidarité en livrant des équipements de protection à la Chine. "Les Chinois rendent maintenant leur solidarité à l'Afrique", a-t-il ajouté.

M. Kagwanja a noté que la Chine avait renvoyé l'ascenseur en partageant son expérience, en envoyant des experts, du matériel médical, des équipements de protection individuelle et des kits de diagnostic dans toute l'Afrique.

Le chercheur a estimé qu'à l'avenir, le FCSA fournirait un cadre utile pour la réindustrialisation de l'Afrique afin de renforcer sa capacité à répondre aux maladies.

M. Kagwanja a révélé que lorsque le COVID-19 avait frappé, les fabricants chinois s'étaient installés en Afrique pour aider à résoudre les problèmes de la chaîne d'approvisionnement rencontrés depuis janvier.

Il a noté que la Chine et l'Afrique avaient depuis coopéré dans la recherche et la production locale d'équipements de protection, entre autres dans le domaine médical.

"La solidarité est maintenant nécessaire dans la formation des professionnels de la santé et des soignants et pour inverser l'impact de la fuite des cerveaux", a dit M. Kagwanja.

Il a relevé que la Chine et l'Afrique devaient aligner les réponses au COVID-19 sur le cadre stratégique du continent, l'Agenda 2063 de l'Union africaine.

L'expert a ajouté que le FCSA serait essentiel pour amener l'Afrique à un nouvel ordre de santé publique dans le cadre duquel elle pourra lutter efficacement contre les maladies.

"L'accent sera mis sur le renforcement de la capacité des nations africaines à dépister le COVID-19 et sur la protection du personnel médical", a souligné M. Kagwanja.

Il a fait remarquer que la solidarité internationale pour contenir le COVID-19 et les maladies futures exigeait la relance des efforts pour promouvoir le multilatéralisme, aujourd'hui attaqué par le populisme, l'isolationnisme, le protectionnisme et d'autres tendances anti-mondialistes.

Source : Xinhunet

Aminata Diouf

Jeudi 14 Janvier 2021 - 12:09


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter