Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le CODEFS veut une procédure démocratique et transparente du renouvellement des instances de la FSF

Le Comité de Défense du Football Sénégalais (CODEFS) a fait face à la presse ce vendredi 30 juillet 2021. Les membres dudit comité disent non au consensus d'Eden Rock dans le cadre du renouvellement du bureau de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF).Cheikh Omar Sy et Cie veulent une procédure démocratique et transparente du renouvellement des instances de la Fédération sénégalaise de Football.



Le CODEFS veut une procédure démocratique et transparente du renouvellement des instances de la FSF
Les membres du CODEFS veulent une procédure démocratique et transparente du renouvellement des instances de la Fédération sénégalaise de Football. Cheikh Oumar Sy et Cie indiquent que les signatures se poursuivent au niveau du territoire. « Suite à une pétition pour une élection démocratique et transparente au sein de la Fédération Sénégalaise de Football à laquelle des milliers de Sénégalais ont adhéré et signé à travers le monde, cette pétition en ligne a atteint plus de 6250 signatures compte non tenu des signatures physiques qui se poursuivent dans l'ensemble du territoire national », soutiennent-ils.

 D’après eux, « ces signatures découlent d’un consensus national pour la défense du football sénégalais et marquent l’opposition des amateurs et amatrices de football à ce "consensus" fomenté par un groupuscule qui tient en otage notre football afin de valider de manière antidémocratique,  une 4ème candidature de Me Augustin Senghor à la tête de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) ».

« Le CODEFS tient à préciser que cette initiative n'a aucune connotation politique et n'est dirigée contre personne, encore moins au profit d'aucun des candidats déclarés. Elle est une initiative citoyenne pour une gestion vertueuse et efficiente de notre football », ont fait savoir les membres du CODEFS.  

Par ailleurs, les membres du Comité de Défense du Football Sénégalais (CODEFS) interpellent la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA) et la Confédération Africaine de Football pour attirer leur attention sur les vices de procédure qui entachent le processus démocratique de renouvellement des instances de la Fédération Sénégalaise de Football. « L’ingérence du Ministère des Sports et du CNOSS dans la gestion de la Fédération Sénégalaise de Football actée par la signature de leur représentant respectif sur le protocole entre les différents candidats. Le viol du secret du vote par le bureau sortant en obligeant les présidents de ligues à signer une motion de soutien au fameux consensus qui ne fait ni état du bilan des 12 dernières années ni du projet sportif et marketing pour les quatre prochaines années ».  

Et d’ajouter « la demande de manière insidieuse aux différentes ligues régionales de ne pas recevoir le candidat Mady Touré en tournée dans les 14 régions (exemple Matam) ».

Le CODEFS exige le retrait du Ministère des Sports et du CNOSS du pernicieux consensus d’Eden Rock 
 
Le CODEFS fustige l’utilisation de la concussion comme mode de pression pour garantir le vote à Me Augustin Senghor. « L’implication manifeste du Ministre Abdoulaye Sow dans la campagne relève d’un conflit d’intérêt sans équivoque et l’ingérence de la politique dans le processus de renouvellement des instances de la FSF ».   

Suite à ces différentes violations du bureau sortant de la Fédération Sénégalaise de Football, le Comité de Défense du Football Sénégalais (CODEFS) exige le « retrait du Ministère des Sports et du CNOSS du  pernicieux consensus d’Eden Rock en respect des textes de la FIFA, la suspension du renouvellement des instances de la Fédération Sénégalaise de Football et l’envoi d’une commission d’enquête par la CAF et la FIFA pour vérifier le respect des procédures, l'organisation d'une campagne électorale régulière et veiller à la transparence du vote ».  

« L’interdiction formelle du Ministre Abdoulaye Sow d’intervenir dans la campagne de renouvellement des instances de la Fédération pour cause de conflits d’intérêts et d’ingérence politique », ont-ils poursuivi.  
 
Le Comité de Défense du Football Sénégalais (CODEFS) invite les amateurs et les amatrices du football sénégalais à « continuer de signer la pétition en ligne ainsi que celle physique et qui seront déposées le Jeudi 5 août au siège de la Fédération Sénégalaise de Football ».
 

Moussa Ndongo

Vendredi 30 Juillet 2021 - 19:38


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter