Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Nigeria et le Sénégal exhortés à organiser des scrutins pacifiques



La Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a exhorté le Nigéria et le Sénégal à garantir des élections pacifiques, libres et transparentes l’année prochaine.

Les dirigeants de la CEDEAO se sont également déclarés satisfaits du niveau de préparation des deux pays pour les élections présidentielles prévues en février 2019.


Ces observations figurent dans un communiqué publié à l'issue de la 54ème session ordinaire de la CEDEAO qui s'est tenue à Abuja ce week-end.

Les dirigeants ont donc exhorté les gouvernements et les organismes électoraux des deux pays à tout mettre en œuvre pour que les élections soient pacifiques, libres et transparentes.


Ils ont également chargé la Commission de la CEDEAO de fournir l'appui nécessaire aux deux Etats membres.

Au Mali, les dirigeants ouest-africains ont salué le bon déroulement de l'élection présidentielle et félicité le Président Ibrahim Boubacar Keita pour sa réélection.

Ils ont noté avec satisfaction les progrès importants accomplis dans la mise en œuvre de l'Accord de paix et de réconciliation dans le pays à la suite du processus d'Alger.

Ils ont exhorté tous les acteurs politiques à soutenir les réformes institutionnelles et à respecter le calendrier des élections et du référendum qui doivent avoir lieu en 2019.


Sur la situation politique au Togo, l'autorité "encourage le gouvernement togolais à intensifier les mesures de paix et de confiance entre tous les acteurs politiques en vue d'améliorer la situation sociopolitique".

Les élections législatives en Guinée-Bissau sont prévues pour le 10 mars 2019. La CEDEAO a donné mandat au président d'imposer des sanctions, sur la base des propositions du président de la commission, contre les acteurs politiques et autres qui entravent le bon déroulement du processus électoral.

bbc

Lundi 24 Décembre 2018 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter