Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Sénégal classé 3e pays où le taux de chômage est plus élevé: les ministre du Travail et le directeur de l'Emploi contestent l'OIT



Un rapport de l'Organisation internationale du travail (Oit) a classé le Sénégal troisième parmi les pays où le taux de chômage est plus élevé avec 48% de populations de chômeurs. Le ministre du Travail, Samba Sy et le directeur de l'Emploi, Modou Fall, qui ont vanté les efforts du pays dans la lutte contre le manque d'emploi, ont apporté des arguments contradictoires.

"Le rapport indique que 48% des personnes en âge de travailler au Sénégal ne travaillent pas. Si nous extrapolons un peu, cela donne à la limite, un Sénégalais sur deux en âge de travailler ne travaille pas. Ni aux champs, ni dans les marchés....La question qu'on se pose est de savoir de quoi vivent ces personnes. Cela me semble un peu invraisemblable. Certes, chez nous, il y a des gens qui demandent à travailler, notamment dans le secteur formel, mais on ne va pas dire que les chiffres du taux de chômage sont à 48%", a rejeté Samba Sy, dans L'Observateur.

Pour lui, certains emplois ne sont pas formels et auraient dû être plus décents, d'autres auraient dû donner des renumérotation plus intéressantes. "Les gens cherchent à avoir mieux et plus. Quand vous mettez tout cela ensemble, ça ne donne pas ces chiffres excessifs", a soutenu le ministre, qui appelle à vérifier si cette publication est de l'Organisation internationale du travail.

Quant au directeur de l'Emploi, Modou Fall, il conteste que cette étude soit faite par l'Organisation internationale du travail. "L'OIT n'a pas envoyé ce rapport. Il n'y aucune étude faite en 2019, ni 2020 par cette institution", soutiendra-t-il avec fermeté.

Et de poursuivre : "Le président de la République a mis en branle le projet 100.000 logements. C'est une cohorte que cela va créer. Nous avons décider d'avancer dans la modernisation de notre agriculture, en mettant un peu partout des pôles de production (les domaines agricoles communautaires)".

Pour le directeur de l'Emploi, le programme de relance économique du Sénégal, dont les secteurs phares sont l'agriculture, l'élevage, la pêche, le numérique, la mise en place de Smart Sénégal, Smart Éducation et Smart City, représente une large opportunité de travail.

En plus, il ajoutera qu'une enquête réalisée par le ministre du Travail évalue les pertes d'emploi liées à la covid19 dans les entreprises connues à 11.906. Et avec le programme de résilience, à travers une prise en charge des financements des entreprises affectées par la pandémie, 12.000 emplois ont été consolés, a révélé M. Fall.

Pour finir, il a indiqué qu'en 2019, entre 124.000 et 127.000 emplois ont été créés au Sénégal dans tous les secteurs d'activités tels que le service et le transport.

Salif SAKHANOKHO

Samedi 17 Octobre 2020 - 13:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter