Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



‘Le dernier esclave des Etats-Unis’ venait du Bénin



‘Le dernier esclave des Etats-Unis’ venait du Bénin
Le dernier survivant connu des navires négriers transatlantiques, amené aux Etats-Unis en 1860, a été identifié par une chercheuse de l'Université de Newcastle.

Sally Smith a été enlevée dans un village de l'actuel Bénin, en Afrique de l'Ouest, par des marchands d'esclaves.

Cette esclave a vécu jusqu'en 1937 en Alabama.
Sally Smith est restée en Alabama pendant plus de 70 ans dans la plantation où elle servait comme esclave.

La chercheuse Hannah Durkin a pu découvrir l'existence et l'histoire de cette dernière esclave dans des comptes rendus de première main et des dossiers de recensement.

Jusqu'ici le dernier esclave qui était arrivé aux Etats-Unis était un homme mort en 1935.

Le Dr Durkin, dont les recherches ont été publiées dans la revue "Slavery and Abolition", dit qu'il semble presque "choquant" que son histoire soit si proche de notre époque.

Enlevé à 12 ans
Sally Smith qui s'appelait à l'origine Redoshi, a été enlevée par des marchands d'esclaves en 1860 dans un village de l'actuel Bénin.

Le Dr Durkin pense qu'elle avait 12 ans lorsqu'elle a été transportée sur l'un des derniers navires négriers à se rendre aux États-Unis, avec plus de 100 autres hommes, femmes et enfants.

Elle a été achetée par un banquier et propriétaire de plantation de l'Alabama et a reçu son nom de famille, Smith.

Bien que l'esclavage ait été aboli cinq ans après son arrivée aux Etats-Unis, Redoshi a continué à travailler dans le même domaine, vivant avec son mari, qui avait également été enlevé dans la même région d'Afrique de l'Ouest. Le couple avait eu une fille.

bbc

Vendredi 5 Avril 2019 - 16:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter