Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le ministre Abdou Karim Fofana débarrasse Dakar de ses boeufs errants



Le ministre Abdou Karim Fofana débarrasse Dakar de ses boeufs errants
on avait fini par croire à Dakar que les bœufs errants étaient mystiquement protégés, donc intouchables. Personne, ni les autorités, ni les voleurs de bétail, n’osait s’aventurer à s’en prendre à ces bêtes qui divaguaient tranquillement dans les avenues, rues et ruelles de la capitale. finalement, ces animaux faisaient partie du décor urbain de notre capitale. eh bien, un homme a réussi à déconstruire ce mythe, c’est le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique Abdou Karim Fofana. depuis qu’il est arrivé à la tête de ce département ministériel, il a entamé une croisade réussie contre l’encombrement de nos cités.

Ses bulldozers ne tremblent guère pour raser tout encombrement qui avait fini par faire partie de notre décor urbain. Malgré les vociférations de partout, l’homme a tenu bon. c’est avec ce courage en bandoulière qu’il s’est attaqué aux animaux errants particulièrement aux bœufs de la capitale. ses équipes dirigées par le colonel Maguette Mbaye, directeur de la Lutte contre les encombrements, et le directeur Général du cadre de Vie et de l'Hygiène publique, Oumar Ba, ont procédé à des opérations de lutte contre l'encombrement animal, dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 avril.

Une vingtaine de bœufs en divagation dans la capitale ont ainsi été capturés et acheminés à la fourrière animalière de Yenn. Les propriétaires devront s'acquitter d'une amende et s'exposent à une vente aux enchères s'ils ne se manifestent pas dans un délai de huit jours. au « témoin », nous suggérons que, plutôt que de vendre les bœufs aux enchères, il serait mieux de les offrir au comité Force-covid19 qui les mettra à la disposition des hôtels abritant les personnes mises en quarantaine. ou alors les répartir entre les casernes de gendarmes, de policiers et de militaires pour leur Korité. sans oublier, bien sûr, les prisons afin que leurs pensionnaires puissent manger de la viande en ce mois de ramadan…

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 28 Avril 2020 - 09:31


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter